CHAUVEREAU Guy, André

Par Paul Boulland

Né le 11 mars 1930 à Gonfreville-l’Orcher (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 27mai 200 au Havre ; ajusteur ; membre du secrétariat de la fédération communiste de Seine-Maritime (1961-1980) ; administrateur du siège du comité central du PCF.

Fils d’André Chauvereau, professeur technique adjoint, et d’Albertine Chauvereau, sténo-dactylo puis sans profession, Guy Chauvereau était titulaire du CEP et d’un CAP d’ajusteur. En 1957, il décrivait ses deux parents comme sympathisants communistes. Après son service militaire, effectué comme mécanicien dans la Marine nationale, il entra aux chantiers navals Augustin Normand du Havre comme ajusteur. Déjà membre de l’UJRF, il adhéra à la CGT aux chantiers navals en février 1953, puis au Parti communiste en août de la même année. Chez Augustin Normand, il fut secrétaire de la cellule d’entreprise Auguste Delarue et responsable de la commission jeunes de la CGT.

En mai 1957, il entra au comité fédéral de Seine-Maritime. Selon Roland Leroy*, secrétaire fédéral, il apparaissait alors comme « l’un des dirigeants les plus capables de la JC », dont il avait récemment intégré le bureau fédéral. À cette époque, Guy Chauvereau travaillait comme ajusteur au Laboratoire Lefèbvre, où il était délégué du personnel, et était secrétaire de cellule et membre du secrétariat de la section Harfleur. Dans son questionnaire biographique d’avril 1957, il indiquait avoir lu de nombreux classiques du marxisme et confirma son goût pour l’étude lors de son séjour à l’école centrale d’un mois du PCF, en février-mars 1958. Devenu secrétaire fédéral des JC de Seine-Maritime en juillet 1958, il milita à Honfleur, où il appartint au bureau de section. Il suivit à nouveau une école centrale de deux mois en 1959. En avril 1961, il entra au secrétariat de la fédération de Seine-Maritime, comme responsable de l’organisation. L’année suivante, il siégea au bureau fédéral, et chargé du secrétariat du Comité de ville de Rouen. En 1964, il réintégra le secrétariat fédéral, s’occupant désormais des questions de propagande, d’éducation et de jeunesse.

En 1980, il était encore membre du secrétariat fédéral de Seine-Maritime, responsable de la coordination du secrétariat, lorsqu’il fut affecté comme administrateur du siège du comité central du PCF, place du Colonel Fabien, à Paris. Il resta membre du bureau fédéral de Seine-Maritime jusqu’en 1990, puis du comité fédéral au moins jusqu’en 1994. Selon une note de 1980, Guy Chauvereau aurait suivi une école d’un an à Moscou, vraisemblablement au cours des années 1960.

Il s’était marié le 5 février 1966 à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Inférieure) avec Nadine Bodère.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article19690, notice CHAUVEREAU Guy, André par Paul Boulland, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 3 mai 2009.

Par Paul Boulland

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — État civil de Gonfreville l’Orcher.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément