CHÂTELAIN Fernand, Henri, Lucien, Théodule

Par Jacques Girault, Nadia Ténine-Michel

Né le 31 janvier 1920 à Issou (Seine-et-Oise, Yvelines), mort le 11 juin 1979 à Argenteuil (Val-d’Oise) ; instituteur, puis permanent du PCF ; adjoint au maire communiste d’Argenteuil à partir de 1947 ; sénateur du Val-d’Oise ; maire de Persan (1971-1979).

[Sénat]

Fils d’un cheminot, Fernand Châtelain, titulaire du brevet supérieur, instituteur, adhéra au Syndicat national des instituteurs (SNI) en 1938. Il effectua son service militaire dans l’infanterie coloniale comme soldat de 2e classe.

Fernand Châtelain avait dirigé, en 1939-1940, le camp de repliement des enfants d’Argenteuil au château de Cerny près de La Ferté-Alais (Seine-et-Oise, Essonne). Il épousa en mars 1941 à Maule (Seine-et-Oise, Yvelines) une institutrice (puis directrice d’école et professeur de collège), fille d’un ajusteur.

Fernand Châtelain fut secrétaire de la sous-section SNI d’Argenteuil de 1946 à 1948.

Il adhéra au Parti communiste français en 1945. Élu conseiller municipal et adjoint au maire d’Argenteuil en 1947, permanent (en 1956, un nouveau détachement lui fut refusé par le ministère), il suivit les cours de l’école centrale du PCF sur le travail municipal en 1948 et effectua un stage de formation de directeurs d’écoles interfédérales en 1953. Dans les années 1960, il suppléait souvent le maire Victor Dupouy.

Fernand Châtelain, membre du comité de la fédération communiste de Seine-et-Oise en 1953, devint quatrième (en 1954) puis troisième secrétaire fédéral de 1954 à 1962, redevenant seulement membre du bureau de la fédération de Seine-et-Oise, suivant plus spécialement les élus, puis à partir de 1965 de la fédération de Seine-et-Oise-Nord jusqu’en 1971. Il fut élu au comité de la fédération communiste du Val-d’Oise et fut réélu jusqu’en 1979. Comme secrétaire fédéral, il fut chargé de l’organisation (1956-1959). Il suivit les cours de l’école centrale de quatre mois en 1957 et fut directeur-adjoint de l’école centrale (mars-avril 1960). En 1965, il devint premier adjoint d’Argenteuil et président de l’office d’HLM d’Argenteuil-Bezons.

En 1968, Fernand Châtelain fut élu sénateur du Val-d’Oise et fut réélu en 1977. Il fut candidat aux élections législatives de 1973 dans la 1re circonscription du Val-d’Oise. En 1971, le maire communiste de Persan (Val-d’Oise) abandonna ses fonctions et Fernand Chatelain devint maire de cette ville ouvrière acquise aux communistes depuis 1945 et qui était proche des zones rurales du département où le PCF voulait renforcer son implantation. Apprécié localement, il fut réélu en 1977. Il présidait l’association des élus communistes et républicains du Val-d’Oise et appartenait au conseil régional d’Île-de-France.

Fernand Châtelain fut inhumé à Goupillières (Yvelines).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article19606, notice CHÂTELAIN Fernand, Henri, Lucien, Théodule par Jacques Girault, Nadia Ténine-Michel, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 21 décembre 2016.

Par Jacques Girault, Nadia Ténine-Michel

[Sénat]

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise (Yvelines), 1 W 1069, 1101, 1116, 1104 W 9, 88. — Arch. com. Argenteuil. — Arch. comité national du PCF. — La Renaissance de Seine-et-Oise (puis du Val-d’Oise). — S. Gatignon, mémoire de maîtrise .

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément