BERREUX Paul, Lucien, Alfred

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 4 janvier 1903 à Apremont (Haute-Saône), mort au combat le 8 septembre 1944 à Besançon (Doubs) ; ajusteur puis militaire de carrière ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Paul Berreux était le fils de Joseph et de Apolline Hérard. Il se maria le 14 août 1924 à Besançon avec Berthe Marie Louise Autenheimer, dont il eut trois enfants.
Il exerçait la profession de balancier ajusteur à Port-sur-Saône (Haute-Saône) lorsqu’il fut appelé en 1923 à faire son service militaire. Il effectua celui-ci au 506e Régiment de Chars de Combat (506e R.C.C.) à Besançon du 13 mai 1923 au 9 novembre 1924 comme soldat de 2ème classe puis caporal le 14 novembre 1923 et sergent le 10 mai 1924. À la fin de son service légal, il s’engagea dans le même régiment (506e RCC). Il fut admis dans le corps des sous-officiers de carrière le 10 juin 1928 et promu adjudant le 1er mars 1937.
Le 2 septembre 1939, il fut affecté au 16e Bataillon de Chars de Combat (16e B.C.C.) où il effectua la Campagne de France de mai et juin 1940. Il fut fait prisonnier le 22 juin 1940 à Bussang (Vosges) et interné au Stalag II C, matricule 5503. Atteint par la limite d’âge, il fut rayé des cadres de l’armée et admis à faire valoir ses droits à la retraite à compter du 1er mai 1941. Rapatrié le 6 avril 1943 et démobilisé le 22 avril 1943, il fut affecté le 22 septembre 1943 dans la réserve de l’armée territoriale. Il s’installa à Besançon, 7, Rue du Docteur Girardot.
En 1944, il entra dans les Forces françaises de l’Intérieur (FFI) comme volontaire au Bataillon de Marche de Besançon, 1ère compagnie. Le 7 septembre 1944, la bataille pour la libération de Besançon commença et Paul Berreux fut engagé avec son bataillon aux côtés des forces américaines. Le 8 septembre vers 10h00, il fut tué au cours d’un accrochage avec les allemands, rue de Fontaine-Écu. Il eut des obsèques nationales à l’Institution Saint-Joseph, avenue Fontaine Argent le 11 septembre 1944.
Il est inhumé dans le cimetière Saint-Ferjeux, à Besançon.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 20 février 1945, sur avis du commandant de la Sous-Région D2.
Son nom figure sur le monument aux morts, sur la stèle commémorative 1939-1945, place de la Liberté, et sur le livre d’or "À la mémoire des Habitants de Besançon Morts pour la France au cours ou des suites des guerres", à Besançon (Doubs).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article195548, notice BERREUX Paul, Lucien, Alfred par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 septembre 2017, dernière modification le 28 septembre 2017.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Portrait du résistant Paul Berreux, par Bernard Carré, dans Humeur des Chaprais, 2015.— Mémorial Genweb..

Version imprimable Signaler un complément