CHARON Henri, Fernand

Par Jean-Pierre Besse

Né le 26 juin 1900 à Paris (XVIIIe arr.), mort en déportation le 23 janvier 1945 à Gusen (Autriche) ; ébéniste ; maire communiste de Vigneux-sur-Seine (Seine-et-Oise, Essonne).

Secrétaire du rayon communiste de Vigneux-sur-Seine (Seine-et-Oise), Henri Charon fut un des animateurs de la campagne électorale de Lucien Midol, dans la deuxième circonscription de Corbeil, en 1932. Il devint maire communiste de Vigneux en mai 1935. Charon aurait milité auparavant en Loire-Inférieure et dans l’Aisne.
Le 17 décembre 1939, il fut arrêté pour infraction au décret du 26 septembre 1939 avec plusieurs autres militants de Vigneux : Allegri*, Benard*, Chazal, Delage, Delcenserie, Duvernois*, Pardoux*, Gourdon*, Rossignol* et Vrielinck*. Tous furent traduits devant le 2e tribunal militaire de Paris et condamnés le 14 février 1940 à des peines de prison sauf Chazal et Delage qui furent acquittés. Charon et Duvernois furent les plus lourdement condamnés à cinq ans de prison.
Déchu de son mandat électoral, il fut successivement incarcéré à la Santé, à Fontevrault-l’Abbaye (Maine-et-Loire), à Blois et à Angers avant d’être déporté le 22 mars 1944 vers Mauthausen. Il mourut en déportation.
Une avenue de Vigneux-sur-Seine porte son nom.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article19495, notice CHARON Henri, Fernand par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Archives de la justice militaire au Blanc — Lucien Midol, La voie que j’ai suivie, Paris. — Site draveil-resistance.com— Extrait du registre des actes de décès de Vigneux-sur-Seine, 11 décembre 1980.

ICONOGRAPHIE : Site draveil-resistance.com.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément