MONDOLINI Jules

Né le 8 juin 1914 à Petreto-Bicchisano (Corse), abattu le 17 juin 1943 par l’ OVRA à Ajaccio ; militant communiste, organisateur du Front national dans le bas Tavaro.

Jules Mondolini
Jules Mondolini
Cliché ARAC Corse

Les parents de Jules Mondolini étaient métayers. Son frère aîné Séraphin Mondolini, instituteur, militait au Parti communiste depuis 1935.

Mobilisé, Jules Mondolini prit part à la campagne de France en mai 1940. Son héroïsme lui valut cette citation « Commandant un groupe de mitrailleuses au moment de l’attaque ennemie du 9 juin 1940, a assuré seul, pendant plusieurs heures, le service de la dernière pièce, infligeant à un ennemi très agressif de lourdes pertes. Ne s’est replié que sur ordre, après avoir épuisé toutes ses munitions, pour prendre position à Romain où il s’est distingué encore le 10 juin 1940, par son sang-froid, son courage et son esprit de décision. » Fait prisonnier, il s’évada en octobre 1940 et parvint à rejoindre la Corse.

C’est un homme aguerri, conscient de la nécessité de la lutte que rencontra Jean Nicoli qui s’adressa à lui pour être l’un des organisateurs du Front National à Petreto-Bicchisano et sa région. Toute la famille Mondolini participa à la résistance. La maison située au hameau de Penta était le rendez-vous de tous ceux qui n’acceptaient pas le nouvel ordre établi par les Italiens. Ses missions le conduisirent à travers toute la Corse. Sous son impulsion, l’organisation militaire de la Résistance ne cessa de se renforcer. Le 17 juin 1943 au cours de l’après-midi, huit agents du contre-espionnage italien OVRA firent irruption dans la salle de « La Brasserie Nouvelle » à Ajaccio, 50 cours Napoléon au moment où quelques dirigeants du FN s’apprêtaient à se disperser, s’ensuivit une fusillade générale au cours de laquelle Jules Mondoloni et son ami André Giusti tombèrent sous les coups des renforts italiens. Jules Mondoloni, mortellement blessé fut fait prisonnier, transporté à l’hôpital, il mourut 48 h après, sans avoir livré aucun détail de l’organisation.
Avec André Giusti, il fut décoré de la médaille militaire et cité à l’ordre de l’armée à titre posthume par le Général Giraud.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article193249, notice MONDOLINI Jules, version mise en ligne le 15 juin 2017, dernière modification le 18 juin 2017.
Jules Mondolini
Jules Mondolini
Cliché ARAC Corse

SOURCE : Site ANACR Corse 2A .

Version imprimable Signaler un complément