RICHOMME Eugène

Né le 10 mars 1925 à Rennes (Ille-et-Vilaine), mort au combat le 13 juin 1944 à Lignières-la-Doucelle (Mayenne) ; ouvrier charpentier ; résistant, membre des Francs-tireurs et partisans (FTP) et des Forces Françaises de l’Intérieure (FFI).

Célibataire, Eugène Richomme résidait au 14 rue Rallier du Baby à Rennes.

Il effectua propagande et recrutement sur le secteur de Rennes à partir du mois de janvier 1944, dans le groupe FTP de Rennes. Puis, aux côté de son ami d’enfance Robert Gougeon, il participa à 72 actions contre l’ennemi dont le déraillement de la ligne Rennes-Saint-Brieuc entre Vezin et l’Hermitage (arrêt du trafic pendant quatre jours) au mois de mars 1944, le sabotage de la ligne de haute-tension alimentant les usines de Rennes et Saint-Brieuc, l’attaque de la prison de Vitré le 30 avril, les actions contre les garages Opel de Fougères, la centrale électrique de Saint-Brice-en-Coglès et la Légion des volontaires français contre le bolchevisme, à Rennes.

Nommé chef de section pour les opérations du front de Normandie, il rejoignit le maquis de Lignières-la-Doucelle ; il fut tué aux combats de la Gérarderie le 13 juin 1944.

En octobre 1944, il fut inhumé au cimetière de l’Est à Rennes. Il obtint la mention "Mort pour la France".

Son nom figure sur la stèle commémorative de Lignières-la-Doucelle et sur le Panthéon à Rennes.

Voir monographie de Lignières-la-Doucelle (13 juin 1944)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article192987, notice RICHOMME Eugène, version mise en ligne le 7 juin 2017, dernière modification le 13 mai 2019.

SOURCES  : Michel Desrues, Magali Even, Mémorial de la Mayenne 1940-1945. Fusillés, massacrés morts aux combats de la Libération, Direction départementale de l’ONACVG de la Mayenne, 2001.— Mémorial Genweb. — Arch.dép. Ille-et-Vilaine 167 J 27. — Site memoiredeguerre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément