Écrivain prolétarien.

Fils de Périgourdin, né à Messine où son père était soldat, orphelin très jeune, recueilli par un curé de campagne. Chez celui-ci, il découvre l’Iliade en haut d’une vieille armoire, et il en dessina les scènes au charbon sur les murs du presbytère Labatut était un dessinateur doué. Venu à Paris étudier dans l’atelier de Gérard, il perdit la vue, donna des leçons à de jeunes enfants pour vivre et se mit à composer des vers qui furent recueillis et publiés par un de ses amis ;

SOURCE : Jean Prugnot, Des voix ouvrières, Plein chant, 2016.

Version imprimable de cet article Version imprimable