Élise Moreau, la villageoise des Deux-Sèvres, qui improvisait des chansons à l’âge de six ans, lisait Racine vers la même époque dans un livre abandonné chez sa mère par un voyageur... vint en 1835 se fixer à Paris où elle écrivit et publia en 1837 Rêves d’une jeune fille, puis un roman ; Une destinée, et les Souvenirs d’un petit enfant, livre pour la jeunesse

SOURCE : Jean Prugnot, Des voix ouvrières, Plein chant, 2016.

Version imprimable de cet article Version imprimable