CELOR Louise [née LACORNE Louise, Marthe, dite Louisette]

Par Claude Pennetier

Née le 20 février 1911 à Paris (XVIIIe arr.), morte le 12 février 2001 à Paris (XVe arr.) ; couturière puis dactylographe ; militante communiste de Paris devenue secrétaire dans un centre de documentation anticommuniste.

Adoptée par la Nation à la suite de la mort de son père pendant la Première Guerre mondiale, Louise Lacorne était dactylographe au siège du Parti communiste, 120 rue Lafayette. Après avoir été membre des pupilles communistes, elle avait adhéré en 1928 à la CGTU et à la Jeunesse communiste puis au Parti communiste comme membre du 1er rayon de Paris. Elle était l’amie du dirigeant communiste Pierre Celor qu’elle aurait épousé en 1929 quand celui-ci eut obtenu son divorce. Curieusement, cette information est démentie par l’état civil qui indique qu’elle s’est mariée le 9 octobre 1937 avec Pierre Celor à Paris (XIXe arr.).
Louise Lacorne fit partie des 129 délégués de la conférence communiste de la région parisienne interpellés par la police le 24 mars 1929. Elle se présentait comme ouvrière couturière. Voir Maurice Ancelle.

Elle sollicita le 2 novembre 1930 un visa pour se rendre en URSS aux fêtes de l’anniversaire de la Révolution russe, rejoignit Pierre Celor à Moscou en août 1931 et travailla comme secrétaire au Komintern, à la radio soviétique et pour Paul Vaillant-Couturier qui effectuait une série de reportages sur l’URSS. Elle fut un des rares témoins - indirect il est vrai - du procès instruit contre son mari dans le cadre de l’élimination du soi-disant groupe Barbé-Celor-Lozeray. Aussi, après avoir lu les Souvenirs inédits d’Henri Barbé, tint-elle à donner son récit qui éclaire d’un jour différent l’attitude de Barbé face à Celor (document déposé à l’Institut d’histoire sociale, Nanterre).

Elle fut, après la Libération, secrétaire dans un centre de documentation anticommuniste qui éditait Est ouest et secrétaire de Georges Albertini.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article19139, notice CELOR Louise [née LACORNE Louise, Marthe, dite Louisette] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 février 2017.

Par Claude Pennetier

ŒUVRE : Mémoires de Louisette Celor, manuscrit inédit, Institut d’histoire sociale, sd.

SOURCES : Voir la biographie de Pierre Celor*. — RGASPI, Moscou, archives biographiques du Komintern, 495 270 5286 et 7611. — État civil de Paris (XVe arr.). — Note de Gilles Morin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément