MAGOUX Louis

Par Georges Portalès

Né le 10 décembre 1920 à Brive-la-Gaillarde (Corrèze) ; journaliste ; instituteur ; socialiste ; résistant ; franc-maçon.

Louis Magoux premier rang à droite.

Louis Magoux était fils unique ; son père travaillait comme cheminot à Toulouse. Après avoir passé son certificat d’étude, Louis Magoux fit des études secondaires au lycée Pierre de Fermat. En 1938, il entra aux Jeunesses socialistes Il devint journaliste et écrivit des articles pour divers journaux et en particulier pour Le Midi Socialiste. Il entra dans l’enseignement et fut instituteur d’abord à Toulouse puis à Saint-Marcel-Paulet (Haute-Garonne).

Durant l’occupation de l’Allemagne Nazie et son complice le régime de Vichy, il entra en résistance. Dès 1942, alors qu’il est instituteur à Saint-Marcel-Paulel (Haute-Garonne), il créa un maquis d’une trentaine d’hommes rattaché au mouvement de Résistance Libérer Fédérer dont la mission principale consistait dans le camouflage d’armes et de matériel. Le 15 août 1944, la ville de Verfeil et les villages alentours furent cernés par la Gestapo et les Waffen SS. Certains habitants furent pris en otages. Louis Magoux fut arrêté, les policiers allemands lui firent creuser sa tombe pour l’intimider. Puis il fut emmené à la prison Saint Michel pour être exécuté. Par chance trois jours après c’est la libération de Toulouse : les résistants de la prison furent libérés. À la libération Louis Magoux, reprit ses fonctions d’instituteur d’abords dans le Lauraguais, puis à l’école Bayard à Toulouse. Franc-maçon, il gravit tous les échelons pour devenir Maître le 23 juin 1950. Il décéda en 1960.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article191013, notice MAGOUX Louis par Georges Portalès, version mise en ligne le 31 mars 2017, dernière modification le 31 mars 2017.

Par Georges Portalès

Louis Magoux premier rang à droite.

SOURCES : CD ROM, La Résistance en Haute-Garonne, réalisé dans le cadre de la campagne nationale de l’Association pour les Etudes sur la Résistance Intérieure(AERI). — Antimaçonnisme, Francs-maçons et Résistance dans le Midi toulousain, de Patrice Castel, Pierre Coll, Pierre Léoutre, Lucien Sabah, Editions Les 2 Encres, juillet 2009. — Photo, archives personnelles Georges Portalès dont son oncle Henri Portalès fit partie du maquis Louis Magoux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément