AUCANTE Emile

Né en 1822 à La Châtre (Indre) ; démocrate socialiste pendant la Seconde République ; journaliste et collaborateur de G. Sand à La Châtre (Indre) ; condamné et relâché à deux reprises ; éditeur à Paris

Fils d’un maçon, filleul de George Sand, Emile Aucante fit des études rudimentaires et entra comme clerc d’avoué chez Me Planet, ami de George Sand. Il se lia avec Luc Desages, le futur gendre de Pierre Leroux dont il devint un disciple fervent et collabora à la Revue sociale de Leroux et George Sand. En 1848, il était considéré à La Châtre comme démocrate socialiste. Après le coup d’Etat du 2 décembre, il fut condamné à l’exil par la commission mixte ; mais George Sand obtint qu’il soit interné à Nohant chez elle, dont il fut secrétaire et un précieux collaborateur, héritant en particulier de tous ses manuscrits et papiers.
Mis sous surveillance, il fut une nouvelle fois arrêté en 1858 dans la vague de répression qui suivit l’attentat d’Orsini contre Napoléon III, puis relâché. En 1882, dans le cadre de la loi d’indemnisation des victimes des répressions impériales, Emile Aucante perçut une rente annuelle de 100 Francs ; il était alors imprimeur à Montmorency.
Ultérieurement, il fut également fondé de pouvoir chez Calman-Lévy où il dirigea plusieurs collections.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article190468, notice AUCANTE Emile , version mise en ligne le 14 mars 2017, dernière modification le 19 octobre 2017.

SOURCES : Musée Georges Sand de La Châtre. – Balteau, Barroux, Prévost …, Dictionnaire de biographie française. Arch. Dép. Indre. L’Echo des Marchés - Notes de Georges Lubin. Notes de J-L Labbé

En remplacement de la notice n° 25376

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément