VILLIÈRE Adolphe, Xavier

Par Didier Bigorgne

Né le 19 août 1859 à Fagnon (Ardennes), mort le 15 juin 1940 à Mohon (Ardennes) ; maréchal-ferrant ; militant socialiste SFIO ; maire de Mohon (1923-1935) et conseiller d’arrondissement (1925-1937).

Fils d’un propriétaire cultivateur et d’une mère au foyer, Adolphe Villière naquit dans une famille de trois enfants (un frère et une sœur aînées). Il exerçait le métier de maréchal-ferrant quand il épousa Marie Joséphie Rossin, sans profession, le 8 octobre 1887 à Mohon.

Adolphe Villière fut élu conseiller municipal de Mohon, avec quinze autres candidats, sur la liste du POSR en mai 1896. Il fut réélu à chaque élection, de 1900 à 1912. En 1904, Villière devint membre du cercle d’études sociales « Le Combat » affilié à la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes qui avait rejoint le Parti socialiste français en 1902. Avec l’unité en 1905, il adhéra au Parti socialiste SFIO.

Aux élections municipales du 30 novembre 1919, Adolphe Villière fut réélu sur la liste de son parti et devint deuxième adjoint au maire Martin Cacheleux*. Après la démission de Cacheleux le 23 décembre 1922 et les élections complémentaires du 8 juillet 1923, Villière fut élu maire de Mohon, le 28 juillet suivant. Réélu avec les succès socialistes aux élections de 1925 et de 1929, il occupa le poste de maire jusqu’au 5 mai 1935. Il décida de ne pas se représenter au nouveau scrutin municipal.

Adolphe Villière fut le candidat de la fédération socialiste SFIO des Ardennes aux élections des 19-26 juillet 1925 pour le conseil d’arrondissement dans le canton de Mézières. Il obtint 1721 voix sur 7690 inscrits et 2168 votants au premier tour et remporta la victoire avec 2645 voix sur 3596 votants au scrutin de ballottage. Il fut réélu le 18 octobre 1931, en recueillant 3395 voix sur 7762 inscrits et 4786 votants. Villière devint vice-président du conseil d’arrondissement de Mézières en 1935. Il occupa cette fonction jusqu’en 1937, année où il renonça à briguer un nouveau mandat.

Adolphe Villière était chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. Aujourd’hui, une école primaire de Charleville-Mézières, dans le quartier de Mohon, porte le nom d’Adolphe Villière.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article189828, notice VILLIÈRE Adolphe, Xavier par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 22 février 2017, dernière modification le 23 février 2017.

Par Didier Bigorgne

Sources : Arch. Dép. Ardennes 3M 6, 8 et 9.— Arch. de la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes (médiathèque de Charleville-Mézières.— Le Socialiste Ardennais, 1896 à 1935.— Annuaire des Ardennes, 1935 à 1937.—Etat civil de Fagon et de Charleville-Mézières (commune de Mohon).

Version imprimable Signaler un complément