BARREYRE Alfred, Pierre dit Cent-Garde [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 28 juin 1864 à Brassac-les-Mines (Puy-de-Dôme) ; célibataire ; garçon de café demeurant 24 rue des Grands Augustins à Paris. Militant anarchiste de Paris.

Alfred Barreyre avait été condamné à 25 francs d’amende par le tribunal correctionnel de la Seine le 14 octobre 1893, pour outrages aux agents.
Garçon de café, il ne faisait que des « extras », le plus souvent à Monté-Carlo. En 1893, il travaillait au café du Lion de Belfort à Paris. En 1894, il était sans emploi.
Le 1er juillet 1893, Barreyre et Guérin, gérant de la Revue libertaire louèrent une chambre 24 rue des Grands Augustins. Ils en partirent le jour de l’arrestation de l’anarchiste Mugnier.
En septembre 1893, il allait, en compagnie de son frère Gustave et de François Mugnier chez l’anarchiste Altéran.
Il figurait sur une liste des anarchistes du département de la Seine au 26 décembre 1893.
Barreyre s’était absenté du 6 janvier au 25 avril 1894, pour aller à Monte-Carlo.
Le 30 juin 1894, le préfet de police délivrait un mandat de perquisition et d’amener à l’encontre de Barreyre.
Le 1er juillet à quatre heure du matin, le commissaire de police perquisitionnait à son domicile, une chambre au 4e étage. La perquisition ne fit rien découvrir. Il fut arrêté et conduit au Dépôt. Le 4 juillet, il était incarcéré à Mazas. Il fut libéré le 6 juillet 1894. Le juge d’instruction prononça le 4 juillet 1895, un non lieu dans cette affaire d’association de malfaiteurs.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article189820, notice BARREYRE Alfred, Pierre dit Cent-Garde [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 21 février 2017, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Dominique Petit

SOURCE : Arch.de Paris, D.3 U6 carton 51. — Arch. Préf. pol. Ba 1500. — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine.

ICONOGRAPHIE : Metropolitan museum of art. Alphonse Bertillon. Albumens silver prints. Photographs.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément