LE DROGOFF Marcel, Marie

Par Daniel Heudré

Né le 8 avril 1921 à Noyal-Muzillac (Morbihan), exécuté sommairement le 4 août 1944 à proximité de Saint-Mars-du-Désert (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; paysan ; membre des FFI

Marcel Le Drogoff travaillait à la ferme de ses parents. En 1944, la Résistance s’implantait dans le monde rural. Le Drogoff rejoignit un groupe des Forces françaises de l’intérieur (FFI) formé par Le Grevellec. Le 14 avril 1944, Le Drogoff fut arrêté par la Gestapo, au lieu-dit « Brangurenne », à Muzillac. D’autres résistants firent l’objet de la rafle du 14 avril, Le Grevellec, responsable de la section, Le Droguenne, Adèle Le Perderel.
Avec ses camarades, Le Drogoff fut conduit à la prison Jacques Cartier, de Rennes. Il y resta jusqu’au 3 août 1944.
Lors de sa déportation en Allemagne, le 4 août 1944, il essaya de s’évader du train à l’arrêt, à quelques kilomètres de la gare de Saint-Mars-du-Désert (Loire-Atlantique).
Il fut repris par les Allemands qui l’exécutèrent sur place.
La Croix de Guerre lui fut accordée à titre posthume, le 26 janvier 1963.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article188466, notice LE DROGOFF Marcel, Marie par Daniel Heudré, version mise en ligne le 9 janvier 2017, dernière modification le 9 janvier 2017.

Par Daniel Heudré

SOURCE : DAVCC, Caen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément