AUDOIN Marie [née THOMAS Marie, Lucienne Adrienne]

Par Jacques Girault

Née le 3 février 1893 à Dijon (Côte d’Or), morte le 19 novembre 1985 à Paris (XVe) ; professeure ; militante du SNALC.

Marie Thomas, après avoir réussi au brevet supérieur en 1910, auditrice bénévole à la Faculté des lettres de Dijon (1910-1911), obtint une licence ès Lettres (option Allemand à la faculté des lettres de Paris, après avoir été assistante en Allemagne (Friedrichshafen en 1911-1912, Altona en 1912-1913). Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en 1917, elle fut lauréate de l’agrégation d’Allemand en 1919. Après avoir enseigné à Paris (lycée V. Hugo, Fénelon, Condorcet, Racine), elle fut nommée chargée de cours de lettres au collège (établissement transformé en lycée) de jeunes filles de Poitiers (Vienne) entre 1920 et 1923, elle était aussi chargée de cours à la faculté. Son mari, qu’elle avait épousé en août 1920 à Paris (XIVe arr.), Henri, Pierre Audoin, reçu à la session spéciale de 1919 de l’agrégation d’Allemand réservée aux anciens combattants, enseignait au lycée de garçons Henri IV de Poitiers et était également chargé de cours à la faculté.

Marié Audoin fut nommée au lycée de jeunes filles d’Amiens (Somme) (1923-1928) alors que son mari exerçait au lycée de garçons. Mutée au lycée Molière à Paris (1928-1934), son mari exerçant au lycée Montaigne, elle fut affectée au nouveau lycée Camille Sée à Paris en 1934 où elle prit sa retraite en 1958. Elle obtint une classe de première supérieure en 1939, et n’enseignait qu’en classes supérieures à partir de 1944.

En 1945, après son inspection, elle ne formula aucun vœu particulier mais souhaita « pour le bien général que Mademoiselle Evrard reprenne sa place à la tête de lycée qu’elle a créé et dont elle avait fait en dix ans un établissement modèle ». La directrice du lycée avait été, en effet, sanctionnée à la Libération.

Marie Audoin, active syndicaliste avant la guerre au Syndicat national des professeurs de lycée et du personnel de l’enseignement secondaire féminin, puis du Syndicat national des lycées, collèges et cours secondaires après 1937, fut élue, suppléante de Laurence Combal, sur la liste du Syndicat national autonome des lycées et collèges à la 5e commission administrative paritaire nationale des agrégés, lors des premières élections professionnelles en avril 1948 et réélue suppléante aux élections de 1952 et 1955.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article188332, notice AUDOIN Marie [née THOMAS Marie, Lucienne Adrienne] par Jacques Girault, version mise en ligne le 5 janvier 2017, dernière modification le 3 novembre 2017.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. : F17/26949. – Archives de l’IRHSES. — Presse syndicale. – Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément