HAAS Jules

Par Philippe Wilmouth

Né le 9 décembre 1911 à Rémering-lès-Hargarten (Moselle annexée), massacré le 10 juin 1944 à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) ; boulanger, embauché à la Compagnie de tramways de Limoges ; victime civile.

Jules Hass
Jules Hass
Crédit photo : Ascomémo-Hagondange.

La famille Haas* habitait Charly (Moselle annexée). Expulsée le 15 novembre 1940 avec d’autres habitants de Charly par les Allemands dans le cadre de l’opération Aktion D visant à épurer la Moselle de ses éléments francophones. Soixante-quatre habitants de Charly et quinze de Montoy-Flanville trouvèrent refuge à Oradour/Glane (Haute-Vienne) le 17 novembre 1940. La famille s’agrandit avec la naissance de deux fils, René* en 1940 et Jean-Paul* en 1944.
Le 10 juin 1944, à Oradour/Glane, Jules Haas, 32 ans, fut tué dans un des six lieux d’exécution sans qu’on sache lequel par des soldats de la 2e SS-Panzerdivision Das Reich.
Son nom figure sur l’une des douze stèles (une pour chaque famille mosellane) installées depuis 1949 dans le village devenu Charly-Oradour en 1950.
Voir Oradour-sur-Glane

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article188309, notice HAAS Jules par Philippe Wilmouth, version mise en ligne le 4 janvier 2017, dernière modification le 18 février 2017.

Par Philippe Wilmouth

Jules Hass
Jules Hass
Crédit photo : Ascomémo-Hagondange.

SOURCES : AD Moselle 3W70 — Philippe Wilmouth, Des Mosellans dans l’enfer d’Oradour/Glane, Saint-Cyr-sur-Loire, éditions Sutton, 2010 — Mémorial GenWeb.

Version imprimable Signaler un complément