HOUCHARD Jean (ou Joseph ?)

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

Né à Paris le 28 décembre 1845. Bijoutier.

Jean Houchard demeurait 26 rue Valliers à Levallois.

En 1887, il fut évoqué au procès de Clément Duval comme son complice avec Gustave Didier.

Il était en contact en 1894 avec la famille de Louis Galau et fut arrêté en décembre 1894 lors de l’affaire du groupe de cambrioleurs de Spannagel. Lors de la perquisition à son domicile avait été saisi un très grand nombre de journaux (Le Père Peinard, L’Egalité, La Révolte) et de brochures anarchistes. Lors du procès de ce groupe tenu le 25 juin 1895 il fut l’un des 9 acquittés tandis que notamment Emile Spannagel et Charles Pietri avaient été condamnés à de lourdes peines de travaux forcés.

Est-ce le Houchard qui en 1885 habitait 162 Avenue de Clichy et était membre de la Commission de secours aux familles de détenus politiques ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article188267, notice HOUCHARD Jean (ou Joseph ?) par Rolf Dupuy, Marianne Enckell, version mise en ligne le 3 janvier 2017, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Rolf Dupuy, Marianne Enckell

SOURCES : Arch. Nat. F7/12723 — L’Audace, Paris, 21 mars 1885 — Le Jour, 25 juin 1895 — Moi, Clément Duval, bagnard et anarchiste, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément