CARPENTIER Georges, Jean

Par Gilles Morin

Né le 3 janvier 1924 à Saint-Chinian (Hérault), mort le 5 janvier 1996 à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ; professeur de lettres ; militant socialiste ; député de Loire-Atlantique (1967-1978) ; conseiller général de Saint-Nazaire (1967-1979) ; conseiller régional (1973-1978).

Fils de Louis Carpentier*, employé de bureau qui fut maire socialiste de Saint-Chinian (1945-1948), Georges Carpentier fréquenta l’École normale d’instituteurs, puis entra à l’École normale supérieure de l’enseignement technique (section F) en 1947. Titulaire du CAPET de Lettres en 1949, il fut professeur de lettres dix-sept années au collège national technique de Saint-Nazaire à partir de 1950. Il appartenait à la section du Syndicat national de l’enseignement technique de son lycée et en fut secrétaire de 1953 à 1956. De la classe 1944, il ne fut pas appelé sous les drapeaux.
Carpentier présida l’Université populaire de Saint-Nazaire, la section de natation et fut président fondateur de la section hand-ball du Club Saint-Nazaire omni-sports. Il était par ailleurs, dans les années 1960, ancien président de l’Association des parents d’élèves de l’école Carnot et membre du bureau de l’Association des parents d’élèves du groupe Aristide-Briand. Il fut encore secrétaire de la section de Saint-Nazaire de la Ligue des droits de l’Homme.
Adhérent de la SFIO à partir de 1950, Carpentier fut conseiller municipal de Saint-Nazaire de 1953 à 1965. Membre du comité fédéral de la SFIO de Loire-Atlantique à partir de 1954, il fut candidat aux élections législatives de 1956 (dernier sur la liste). Dans les débats internes du parti sur l’Algérie, il soutint la politique de Lacoste en 1956.
Candidat aux élections législatives de 1958 (suppléant de Guitton*), puis en 1962 (suppléant de Blancho* élu député dans la 6e circonscription), il fut par ailleurs candidat aux élections cantonales en 1961 à Herbignac. Nommé adjoint au maire de 1965 à 1977, il fut élu député FGDS de la 6e circonscription de Loire-Atlantique en 1967, succédant à Blancho. Après le désastre électoral de 1968, il fut le seul élu de gauche dans l’Ouest et fut réélu en 1973. Secrétaire du bureau de l’Assemblée en 1970-1971, il appartint à la commission des Affaires culturelles, familiales et sociales de 1968 à 1978. Il était responsable de la section « travail » du groupe socialiste et fit de nombreuses interventions sur ces questions et sur l’Éducation nationale, notamment à l’occasion des discussions budgétaires.
Conseiller général SFIO le 1er octobre 1967 à Saint-Nazaire (il ne se représenta pas en 1973), il fut encore conseiller régional des Pays de la Loire à la création de cette assemblée en novembre 1973 et y siégea jusqu’en 1978. En janvier de cette année-là, il fut candidat à la présidence de l’assemblée régionale.
Député européen du 11 juillet 1974 jusqu’en mai 1978, il était membre de la commission mixte parlementaire de la communauté économique européenne-Turquie depuis 1974.
Il participa à la première délégation parlementaire en Chine, conduite par Alain Peyrefitte en 1971. Il fut fait Chevalier de la Légion d’honneur.
Georges Carpentier divorcé le 17 octobre 1967 de Nicole Bernier, née à Saint-Nazaire, était père de deux enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article18760, notice CARPENTIER Georges, Jean par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/218 et 562. — Arch. OURS, dossiers Loire-Inférieure et 2/APO/4, fonds FGDS. — Arch. FJJ/6EF73/2. — Ministère de l’Intérieur, Les Élections législatives 1967, La Documentation française.

Version imprimable Signaler un complément