COINDRE Claudia (Mlle)

Par André Vessot

Née le 28 septembre 1896 à Lyon 2ème (Rhône), morte le 22 novembre 1977 à Bron (Rhône) ; employée ; syndicaliste CFTC du Rhône.

Fille de Marius et de Jeanne Bonjour, Claudia Coindre participa, les 12 et 13 décembre 1918, aux Journées sociales féminines de Saint-Etienne (Loire), en tant que conseillère du syndicat des employées de commerce de Lyon, affilié à la CFTC, et fit un exposé théorique sur « Les coopératives ».

En 1926 elle fut présentée par la CFTC aux élections prud’homales dans la section commerce, mais elle ne fut pas élue.

Elle participa à la fête chrétienne du travail en 1927 et 1928.

Le 5 octobre 1930, « Amplepuis fêtait le 10ème anniversaire de la fondation de son syndicat libre de la soie et du textile ». L’Union Régionale CFTC fut représentée par Auguste Gruffaz, Georges Forestier et Claudia Coindre.

Présidente du syndicat professionnel des dames employées du Commerce et de l’Industrie de Lyon, affilié à la CFTC, Claudia Coindre était, en juillet 1931, la secrétaire adjointe de la commission intersyndicale de propagande en faveur du statut légal de l’employé du Rhône. Cette commission regroupait des syndicats CFTC et autonomes de ce département. En février de l’année suivante, elle assumait toujours cette fonction.

Le 18 septembre 1931 Mlle Coindre fit une communication sur le contrat d’emploi à Lyon au café de la Manille, 33 rue Tupin.

Le 8 juin 1932 elle fit des cercles d’études très suivis à Villefranche-sur-Saône et Miribel.

Elle participa au bureau de l’Union départementale CFTC du Rhône au titre des syndicats professionnels féminins (au moins de 1930 à 1938). A l’assemblée générale du 12 mars 1933 de son UD, elle présenta un rapport sur la semaine de 40 heures. Au conseil de l’UD CFTC du 31 janvier de l’année suivante, elle donna un bref compte-rendu du comité national de la Confédération CFTC du 21 janvier auquel elle avait participé.

Le 10 mars 1937, elle renseigna le conseil de son UD sur l’activité du syndicat féminin des employées de maison qui groupait plusieurs centaines d’adhérentes. Le 12 janvier 1938, elle fit une conférence sur « Le syndicalisme – Congrès des syndicats chrétiens » à l’Union régionale pour l’éducation civique et sociale de la femme.

En 1939, Claudia Coindre et Alexis Delorme furent désignés pour représenter l’Union des syndicats des travailleurs chrétiens du Rhône à la Commission départementale du travail

En 1952, elle reçut la médaille d’honneur des syndicats professionnels attribuée pour ses 37 années passées au service de la CFTC.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article186054, notice COINDRE Claudia (Mlle) par André Vessot, version mise en ligne le 15 octobre 2016, dernière modification le 12 août 2019.

Par André Vessot

SOURCES : L’Employé, organe du Syndicat des employés du Commerce et de l’Industrie (SECI) et de la Fédération française des syndicats d’employés catholiques puis de la Fédération française des syndicats chrétiens d’employés, juillet 1931, février 1932 (BNF Gallica). — Circulaire CFTC, octobre-décembre 1926. — Rapport moral pour le congrès UD-CFTC des 25 et 26/10/1952 (Arch. Dép. Rhône, Fonds UD-CFDT, 68 J 17). — Compte-rendu des bureaux, conseils et assemblées générales de l’UD-CFTC (Arch. Alexis Delorme). — Le Salut Public, 27 mai 1927, 27 mai 1928, 17 septembre 1931, 11 janvier 1938 (Auvergne Rhône-Alpes Livre et Lecture). — Semaine religieuse du Diocèse de Lyon, 6 décembre 1918, 25 mai 1928, 10 octobre 1930 (BNF Gallica). — Rapports et délibérations du Conseil général du Rhône, 11 février 1939 (BNF Gallica). — Notes de Louis Botella. — Etat civil (Arch. municipales Lyon).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément