DELOGE Célestin, Charles

Par Daniel Grason

Né le 22 octobre 1900 à Haussy arrondissement de Cambrai (Nord), tué le 19 août 1944 à Paris (Ier arr.) ; militaire, inspecteur spécial de la police judiciaire ; F.F.I.

Célestin Deloge
Célestin Deloge

Fils de Célestin, usinier et de Berthe, née Bernard, ménagère, Célestin Deloge fut marqué par la Première Guerre mondiale. Son père s’engagea en août 1914, gazé de guerre, mutilé, il a été réformé à 100%, il mourut le 21 avril 1931 à l’âge de cinquante-six ans. Quant à Célestin Deloge fils, il a été prisonnier civil à Ors dans l’arrondissement de Cambrai en 1916, puis en Belgique jusqu’au 11 novembre 1918.
Le 7 décembre 1919, Célestin s’engagea dans l’armée pour cinq ans, fut affecté au Cinquième Régiment de chasseurs d’Afrique à Alger. Il fut cité le 17 mai 1926 pour avoir : « Le 24 avril 1926 a cours d’une crue de l’Harrach [avoir] fait preuve de la plus grande décision et du plus beau courage en n’hésitant pas à se jeter au milieu d’un courant des plus violents pour essayer de porter secours à un indigène estropié sur le point d’être englouti par les eaux. » Il aurait fait « l’admiration de tous » notamment des « indigènes présents. » Pour cet acte de courage, Célestin Deloge a été décoré de la Médaille militaire.
Affecté dans la gendarmerie le 28 février 1924 toujours à Alger. Le 5 septembre 1927 il fut muté à La Bassée (Nord) jusqu’au 18 août 1937. À cette date, il fut admis à la retraite proportionnelle comme gendarme, il entra à la police judiciaire.
Nommé Inspecteur spécial de commissariat, il totalisait dix-sept ans, neuf mois et treize jours dans l’armée et la gendarmerie, il était médaillé militaire par décret du 17 décembre 1933, cité deux fois pour « actes de courage et de dévouement. » Le 26 juillet 1937 il fut nommé inspecteur de Commissariat stagiaire de la police judicaire, affecté au commissariat de police du quartier de la Villette, titularisé en 1938, inspecteur spécial en 1939, il a été affecté au commissariat de police du quartier du Palais Royal en 1940.
En 1941 noté 17, il était apprécié comme un « Très bon inspecteur de commissariat, réservé, correct, ne plaignant pas sa peine, remplit ses fonctions avec un grand dévouement et en toute conscience. Apte à suppléer le secrétaire du commissariat. »
En 1942, le commissaire estimait qu’il était « apte à assumer les fonctions de secrétaire de commissariat. » Il renouvela cette appréciation en 1943.
Le 19 août 1944, il fut mortellement touché vers 17 heures à la hauteur du 20 quai de la Mégisserie (Ier arr.), lors d’un affrontement avec des soldats allemands.
Déclaré « Victime du devoir », Célestin Deloge fut décoré de la Légion d’honneur à titre posthume (3 janvier 1945) et cité à l’Ordre de la Nation (JO du 15 novembre 1947), le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France » le 5 avril 1945, il fut homologué F.F.I.
Nommé inspecteur divisionnaire à titre posthume, Célestin Deloge a été inscrit sur la liste des policiers morts pendant les combats de la Libération de Paris au Musée de la police 4 rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris (Ve arr.). À proximité du Pont-Neuf au 20 quai de la Mégisserie une plaque : « Ici le 19-8-44 C. Deloge inspecteur au Commissariat du Palais Royal est mort pour la Libération ».
Marié à Louise Jumeaux, il était père d’une fille qui naquit le 11 mars 1929. La famille vivait 6 rue de Nantes à Paris (XIXe arr.).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article185835, notice DELOGE Célestin, Charles par Daniel Grason , version mise en ligne le 21 octobre 2018, dernière modification le 21 octobre 2018.

Par Daniel Grason

Célestin Deloge
Célestin Deloge

SOURCES : Arch. PPo. KC 10. – SHD, Caen AC 21 P 116076. – Bureau Résistance : GR 16 P 171357. – Christian Chevandier, Été 44. L’insurrection des policiers de Paris, Éd. Vendémiaire, 2014. – « Au cœur de la Préfecture de Police de la Résistance à la Libération », Sous la dir. de Luc Rudolph, Directeur honoraire des services actifs, Éd. LBM, 2009. – Site internet GenWeb. – État civil AD du Nord numérisé 3 E 6771 acte n° 55, Acte de décès numérisé n° 1628 19D 292, état civil numérisé du XIXe arrondissement.

PHOTOGRAPHIE : Arch. PPo. KC 10.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément