CAMBAY Jeanine

Par Michel Gorand

Née le 28 octobre 1938 à Muille-Villette (Somme) ; cheminote (employée, chef de groupe, puis inspectrice) ; syndicaliste CFTC-CFDT du Nord, puis de Paris, membre du bureau fédéral des cheminots CFDT (1970-1972) ; militante du Parti socialiste.

Fille et petite-fille de cheminots, Jeanine Cambay entra comme employée stagiaire à la SNCF, à l’arrondissement Exploitation à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) en 1958. Mutée à Douai (Nord) en 1961, elle se syndiqua à la CFTC en 1963, puis, après l’évolution, devint secrétaire adjointe du syndicat des cheminots CFDT de cette ville. Elle participa activement aux grèves de mai 1968. Elle participa également à l’Action catholique ouvrière (ACO), à Douai d’abord, puis à Paris. Promue chef de groupe à Paris-Nord en 1969, elle devint secrétaire adjointe du syndicat de Paris-Nord, membre de la commission fédérale féminine et fut élue au bureau fédéral lors du congrès de 1970 à Dourdan. De 1971 à 1973, elle participa aux travaux de la commission mixte confédérale (anciennement commission confédérale féminine) où elle représentait la fédération des Cheminots.
Après le congrès d’Épinay du Parti socialiste, elle y adhéra, devint en 1973 secrétaire d’une section parisienne et milita jusqu’en 1981, date à laquelle elle fut mutée à la direction de l’informatique. Nommée inspectrice, elle fut élue déléguée du personnel cadres jusqu’à 1984. Elle prit sa retraite au début de 1993.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article18456, notice CAMBAY Jeanine par Michel Gorand, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Michel Gorand

SOURCES : Arch. CFDT. — Correspondance avec la militante, 2002. — Notes de Pascale Le Brouster.

Version imprimable Signaler un complément