YU Fei 余飛

Par Yves Chevrier

Syndicaliste communiste (il appartient, avec Luo Zhanglong (羅章龍), à la direction du Syndicat général pan-chinois ; au Secrétariat syndical pan- pacifique et à l’internationale syndicale rouge (Profintern)), Yu Fei entre au C.C. lors du VIe congrès du P.C.C. (été 1928). Il « représente » ensuite le P.C.C. à Moscou en même temps que Zhang Guotao (張囯燾), Qu Qiubai (瞿秋白) et Deng Zhongxia (鄧中夏). Lorsque les premiers errements de Li Lisan (李立三) commencent à inquiéter Moscou, il s’oppose fermement à l’envoi des Vingt-huit Bolcheviks (voir Mif) à Shanghai (printemps 1930). Mais c’est Mif, l’auteur de ce plan, qui l’emporte. De retour en Chine, Yu Fei affronte directement les « hommes de Moscou » auxquels la succession de Li Lisan échoit lors du 4e plénum du VIe C.C. (janvier 1931). Il prend part à la scission de He Mengxiong (何夢雄) et Luo Zhanglong (羅章龍), mais il est le premier des opposants à rentrer dans le rang, ce qui lui évite d’être exclu en même temps que Luo Zhanglong, Wang Kequan (王克全) et Wang Fengfei (王鳳飛). Toutefois, la résolution du 27 janvier par laquelle la nouvelle direction sanctionne ses adversaires juge insuffisante l’autocritique de Yu Fei. C’est sans doute la raison pour laquelle la mission dont il avait été chargé dans les zones soviétiques de Chine centrale est annulée (il avait été nommé au Bureau central des zones soviétiques à la fin de l’année 1930 en même temps que Zhou Enlai (周恩來), Xiang Ying (項英), Mao Tse-tung (毛澤東), Zhu De (朱德), Ren Bishi (任弼時) et quelques autres). Arrêté en septembre 1932, il sauve sa vie en passant au Guomindang.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article184558, notice YU Fei 余飛 par Yves Chevrier, version mise en ligne le 1er février 2017, dernière modification le 1er février 2017.

Par Yves Chevrier

SOURCES : Chang Kuo-t’ao (Zhang Guotao), II (1972). — Hsiao Tso-liang (1961). — Kuo, II (1968). — Thornton (1969).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément