WANG Jindian 王金殿

Par Jean-Luc Domenach

Ouvrier de la compagnie de roulage de Wuhu (Anhui) mort d’épuisement en 1959.

Si la Chine populaire a amélioré la situation matérielle de nombreux ouvriers et formé parmi eux des élites technicienne et politique, la biographie de Wang Jindian (voir aussi celle de Jiang Jiahui (蔣家會)) rappelle que dans certaines entreprises locales où le travail est par nature pénible (par exemple les mines) leur sort est longtemps resté très difficile. Issu d’une famille pauvre, Wang a sans doute été colporteur avant d’entrer en 1952 à la compagnie de roulage de la ville de Wuhu, dans l’Anhui. Le travail est pénible : ce sont des hommes, non des chevaux, qui tirent les voitures de marchandises. Il est dangereux : la compagnie manque de capitaux, donc d’équipements de sécurité, et les cadres haussent périodiquement les normes. « A force de travailler au-dessus de ses forces, devait raconter la femme de Wang, un jour qu’il descendait une côte en tirant des poutrelles d’acier, il perdit connaissance pendant un instant, dévala la pente et fut grièvement blessé. » Après un court séjour à l’hôpital, Wang, mal rétabli, est contraint par les cadres à reprendre le travail comme portier. Mais bientôt commence le Grand Bond en avant : on a besoin de tous lès bras disponibles et Wang doit recommencer à tirer la charrette. Il retombe malade et meurt dans l’hiver 1959. Sa veuve ne reçut aucune visite de condoléances des dirigeants de la compagnie et dut déposer une réclamation afin de toucher un modeste dédommagement.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article184447, notice WANG Jindian 王金殿 par Jean-Luc Domenach, version mise en ligne le 19 janvier 2017, dernière modification le 18 janvier 2017.

Par Jean-Luc Domenach

SOURCES : La plainte de la femme de Wang, publiée en janvier 1967 par le Quartier général des rebelles révolutionnaires « Les Os d’acier » de la compagnie municipale de roulage de la ville de Wuhu, a été traduite en français in Mandarès et al. (1974).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément