SU Zhenhai 蔌振海

Par François Gipouloux

Président du syndicat du district de Shaoxing (Zhejiang). Condamné en tant que droitier en 1957.

Su Zhenhai est membre du Parti. Il se signale à l’attention des autorités en prononçant un discours remarqué à la conférence des délégués syndicaux de la province du Zhejiang en 1957.
Il développe des arguments sur la nécessité du maintien d’un syndicat en régime socialiste. « Pourquoi les ouvriers entrent-ils au syndicat ? Qu’attendent-ils de lui ? C’est de là qu’il faut partir pour rechercher la spécificité du syndicat et de ses fonctions. Le souci de la vie quotidienne des masses doit à mon avis constituer la tâche centrale du syndicat. Sinon, cette organisation ne serait pas nécessaire. »
Su Zhenhai récuse également les fonctions traditionnellement attribuées au syndicat : école du communisme, pilier du pouvoir d’État. « Être une école de communisme n’entre pas dans les attributions du syndicat (...). La classe ouvrière est un des piliers du pouvoir d’État. La paysannerie également. Le peuple travailleur dans son entier assume ce rôle. Le syndicat n’a pas à être le pilier du pouvoir d’État. »
Su Zhenhai porte enfin un sévère jugement sur la direction que le Parti exerce sur le travail syndical, et les fortes dissensions existant entre parti et syndicat à l’échelon de base : « Les échelons supérieurs du Parti (Comité central, Comité provincial) accordent une grande attention au travail syndical. Mais les cadres du Parti de l’échelon local, ou les cadres de districts ne comprennent rien à la nature et à la fonction du syndicat. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article184420, notice SU Zhenhai 蔌振海 par François Gipouloux, version mise en ligne le 11 janvier 2017, dernière modification le 11 janvier 2017.

Par François Gipouloux

SOURCES : Critiqué in Gongren Ribao (Quotidien des ouvriers) 11, 13, et 21 novembre 1957. — Gipouloux (1980).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément