QIU Jin 丘金

Par Alain Roux

Vétéran du mouvement ouvrier chinois.

Ce marin participe à la grève-boycott des marins de Canton — Hong Kong en 1922 (voir Lin Weimin (林偉民) et Su Zhaozheng (蔌兆症)). On le retrouve lors du vaste mouvement qui fait suite à la fusillade de Shamian en juin 1925 (voir Su Zhaozheng). Il est un des responsables clandestins du syndicat des marins de Shanghai avant 1937, puis milite dans le mouvement ouvrier de la zone frontière Shansi-Hebei-Chahar. Délégué au congrès du Syndicat général pan-chinois qui se tient à Harbin en août 1948 (voir Zhu Xuefan (朱學範)), il est élu au Comité exécutif de cet organisme. En juin 1949, il est vice-président de la fédération syndicale de Tientsin. En avril 1953, il est vice-président du comité préparatoire du Syndicat des marins. En mai 1953, le VIIe congrès des syndicats chinois le réélit à son comité exécutif. Le VIIIe congrès fera de même en décembre 1957. Député du Shandong depuis 1954, Qiu Jin devient aussi après 1962 membre suppléant du comité de contrôle du C.C. du P.C.C.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article184400, notice QIU Jin 丘金 par Alain Roux, version mise en ligne le 10 janvier 2017, dernière modification le 10 janvier 2017.

Par Alain Roux

SOURCES : WWCC.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément