LU Futan 盧福坦

Par Alain Roux

Cadre communiste d’origine ouvrière passé au G.M.D. en 1933.

Ouvrier de Canton, Lu Futan joue un rôle important lors de la grande grève-boycott de Canton-Hong Kong en 1925-1926 (voir Su Zhaozheng (蔌兆症)). Son origine populaire assez exceptionnelle parmi les cadres communistes de l’époque explique sans doute la rapidité avec laquelle il devient un cadre central du P.C.C. C’est chose faite dès la conférence extraordinaire du 7 août 1927 (voir Qu Qiubai (瞿秋白) et Lominadzé) qui le coopte au C.C., ce que confirme le VIe congrès du P.C.C. tenu en juin-juillet 1928 à Moscou. A partir de cette date, Lu Futan est responsable du P.C.C. à Qingdao, dirigeant du comité provincial du Shandong, animateur de la fraction communiste au sein du Syndicat général pan-chinois et (à partir du 4e plénum du C.C., janvier 1931), membre du B.P. A ce titre, il remplace à la tête des services centraux du P.C.C. restés à Shanghai le secrétaire général Xiang Zhongfa (向忠發), après l’arrestation et l’exécution de ce dernier. Le titre de secrétaire général du P.C.C. par intérim que lui donne la police du G.M.D. après sa propre arrestation en janvier 1933 semble plutôt une invention destinée à rehausser la valeur de sa capture. En effet les trois cadres centraux du P.C.C. (lui-même, Wang Yuncheng et Li Zhusheng) restés à Shanghai à cette époque ont exercé un « rôle dirigeant » fort modeste. Lu Futan avait été élu en novembre 1931 au C.E.C. du gouvernement soviétique central. Après son arrestation, tout comme ses deux adjoints, il passe au G.M.D. Il vivait encore à Taiwan en 1968.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article184222, notice LU Futan 盧福坦 par Alain Roux, version mise en ligne le 27 novembre 2016, dernière modification le 23 novembre 2016.

Par Alain Roux

SOURCES : Chang Kuo-t’ao (Zhang Guotao), II (1972). — Harrison (1972). — Kuo, II (1968).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément