CALAS Joseph, Paul, Marcel

Par Jean Sagnes

Né le 22 février 1906 à Murviel-les-Béziers (Hérault) ; viticulteur ; militant communiste de l’Hérault, maire de Portiragnes (Hérault) de 1977 à 1979.

Le père de Joseph Calas, « toujours en dehors de la politique » (autobiographie, 1938) fut régisseur d’un grand domaine viticole de jusqu’en 1927, puis ouvrier agricole ; sa mère était une catholique très croyante. Frère de Raoul Calas et de Yolande Calas*, ouvrier agricole, puis petit viticulteur propriétaire, militant communiste et syndicaliste. Joseph Calas, résidant à Portiragnes (Hérault), adhéra au Parti communiste en 1925 « sous l’influence de mon frère Raoul Calas ». Il fut secrétaire de la cellule de Portiragnes de la région du Languedoc dirigée par Firmin Pelissier, Fajon, Mioch et son frère. De 1929 à 1933, “ découragé et déçu par certaines décisions sectaires de l’époque ” il ne reprit pas sa carte du Parti. A partir de 1934 il recommença à militer et participa à toutes les conférences régionales. Il était membre de la cellule de Portiragnes, section de Villeneuve-les-Béziers (carte n°291116) Il était secrétaire du syndicat des ouvriers agricoles de Portiragnes dans les années 1930 et fut tête de liste communiste aux élections municipales de 1935. En 1937, il était secrétaire de la section communiste de Villeneuve-les-Béziers dont dépendait Portiragnes. En 1938 il présidait le Comité de Front populaire et le Comité d’entraide franco-espagnol de Portiragnes.

Il était également membre de la commission viticole de la Région Aude-Hérault du Parti communiste après avoir été, en 1933, secrétaire de l’éphémère Fédération méridionale des petits vignerons. Après la Libération, tout en continuant à militer au sein du Parti communiste, il occupa diverses responsabilités dans les organisations professionnelles de viticulteurs : président de la Cave coopérative de vinification de Portiragnes, dirigeant de la Ligue des petits et moyens viticulteurs et président départemental du Mouvement de défense des exploitations familiales (MODEF).

Le 29 juin 1975, lors d’une élection partielle, il fut élu conseiller municipal de Portiragnes. Réélu à la tête d’une liste d’“ Union de la gauche ” contre une liste du Parti socialiste en mars 1977, il devint maire de cette commune. Le 15 juillet 1979, il abandonna ses fonctions en raison de son âge et de son état de santé.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article18402, notice CALAS Joseph, Paul, Marcel par Jean Sagnes, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 28 novembre 2018.

Par Jean Sagnes

SOURCES : RGASPI 495 270 4869, dossier du Komintern, autobiographie du 16 octobre 1938, consultée par Claude Pennetier, retranscrite par René Lemarquis. — Le Travailleur du Languedoc, 1935-1939. — La Marseillaise du Languedoc, juin 1975. — Interview d’E. Fabre à Béziers. — État civil de Murviel-les-Béziers.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément