JAMGOTCHIAN Haïgazoun

Par Astrig Atamian

Né le 15 août 1909 à Malatia, Arménien originaire de l’Empire ottoman, orphelin, au Parti communiste français en 1927 à Valence, incarcéré en 1928, aux JC à Bruxelles en 1929, en Arménie soviétique en 1929.

Fils d’un forgeron, Haïgazoun Jamgotchian devint orphelin au cours du génocide des Arméniens et fut recueilli en 1917 dans un orphelinat américain.
En octobre 1922, l’orphelinat fut transféré à Antelias au Liban. Sur place, il suivit les cours du professeur Dekhrouni (père du militant communiste arménien Hagop Dekhrouni) qui fut le premier à l’initier aux idées socialistes. Ayant été surpris en possession d’ouvrages et de journaux communistes, Haïgazoun Jamgotchian fut renvoyé de l’orphelinat en 1925.
Il arriva en France à Valence, en 1925. Candidat à l’adhésion au Parti communiste français dès 1926, il en devint membre en 1927 et fut élu secrétaire de la section arménienne le 15 janvier 1928. Selon le secrétaire du rayon de la Drôme, Haïgazoun Jamgotchian parvint à faire plus que doubler les effectifs du groupe arménien en l’espace d’un an. Mais le 15 juillet 1928, à la suite d’une dénonciation, il fut pris en flagrant délit de distribution de tracts par des policiers en civil à deux heures du matin.
Son arrêté d’expulsion fut prononcé le 6 août 1928. La sous-section arménienne tenta en vain de trouver une solution pour que Haïgazoun Jamgotchian restât en France. Jamgotchian fut incarcéré pendant quelques mois puis passa à Bruxelles avec l’aide du comité parisien du SRI. Il y rejoignit les JC et y fonda une section du HOK (Comité d’aide à l’Arménie, fondé à Erevan en 1921).
Le 1er mai 1929, il repassa la frontière française. Le 17 juin 1929, le CC de la section arménienne traita de son cas en réunion et le présenta à la MOE. Son départ en Union soviétique fut décidé.
À Erevan, il suivit les cours de l’Université d’État et demanda à intégrer le Parti communiste d’Arménie. Le 23 septembre 1931, Maurice Thorez informa le secrétaire du Parti communiste d’Arménie qu’il ne voyait pas d’inconvénient au transfert de Haïgazoun Jamgotchian.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article183739, notice JAMGOTCHIAN Haïgazoun par Astrig Atamian, version mise en ligne le 19 août 2016, dernière modification le 19 août 2016.

Par Astrig Atamian

SOURCES : RGASPI, Moscou, 495 270 5171.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément