ASSIE Henri [ASSIE Louis, Henri, René

Par Olivier Dedieu

Né le 3 janvier 1905 à Loupian (Hérault), mort à Loupian le 23 février 1971 ; électricien EDF ; militant et maire SFIO de Loupian.

Propriétaire viticulteur et employé de la société biterroise d’électricité Force et Lumière, Henri Assié était le fils de Louis Assié, boulanger. Militant de la SFIO dès l’entre-deux-guerres, il fut secrétaire de la section locale du parti. Henri Assié fut nommé en 1938 par le préfet membre de la commission de révision des listes électorales du canton de Mèze grâce l’intervention de Jules Moch* dont il était proche. Un rapport de police de 1940 le décrivit comme « un doctrinaire socialiste que les évènements récents n’ont pas ébranlé ». Effectivement, il fut résistant et devint président du Comité local de Libération de Loupian.
En 1945, il fut élu maire de la commune. Président de l’association des familles nombreuses, employé EDF, il fut réélu en 1947 et devint, en 1948, membre suppléant de la commission administrative fédérale puis membre titulaire l’année suivante. En 1951, après le retrait d’Henri Bessede*, conseiller général sortant, il fut investi candidat aux cantonales sur le canton de Mèze. Arrivé 4e à l’issue du premier tour, il se désista pour le candidat radical. En 1958, sa candidature fut de nouveau évoquée, mais ce fut finalement Émile Dehan* qui fut investi candidat de la SFIO. Militant laïque, il fut enterré civilement.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article183023, notice ASSIE Henri [ASSIE Louis, Henri, René par Olivier Dedieu, version mise en ligne le 5 août 2016, dernière modification le 5 août 2016.

Par Olivier Dedieu

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 31 W 93, 506 W 326, 541 W 42, 1000 W 216. — Combat socialiste, 1947-1971. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément