BRENAC Louis, Pierre

Par Olivier Dedieu

Né le 4 décembre1902 à Nissan-lez-Ensérune (Hérault) ; bourrelier, propriétaire-viticulteur, militant SFIO, maire de Nissan-lez-Ensérune, conseiller général du canton de Capestang.

Fils d’un artisan sellier bourrelier, Louis Brenac reprit dans les années 1920 le même métier que son père avant de s’installer comme propriétaire viticulteur. En 1935, lors des élections municipales, il fut à la tête d’une liste « d’union des gauches », opposée aux listes socialiste et communiste. Il subit un échec, sa liste ne finissant qu’en troisième position.

En mai 1941, Louis Brenac fut nommé conseiller municipal par le préfet. Il était alors président de la distillerie coopérative. Président de la délégation spéciale, il fut élu maire de Nissan le 6 mai 1951 suite au décès du maire socialiste Robert Georges. Il était alors catalogué par la préfecture « indépendant de gauche ». Alors que le sous-préfet le considérait comme un ex-modéré, il adhéra à la SFIO en 1952.

En 1955, la conseillère générale socialiste sortante, Madeleine Huc, ne souhaita pas se représenter. Le congrès cantonal de la SFIO investit Louis Brenac qui était opposé à deux autres candidats, notamment Antoine Colombié. IL fut facilement élu par les militants puis par les électeurs.

Maire de Nissan , président de la coopérative de distillerie, de la coopérative de boulangerie, du syndicat intercommunal d’adduction d’eau, il fut par ailleurs élu à la chambre d’agriculture jusqu’ en 1964 et fut secrétaire du conseil général en 1962. S’il fut battu à la chambre d’agriculture par la liste des jeunes viticulteurs il resta maire jusqu’en 1983 et conseiller général jusqu’en 1973, date à laquelle il décida de ne pas se représenter.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article182964, notice BRENAC Louis, Pierre par Olivier Dedieu, version mise en ligne le 2 août 2016, dernière modification le 16 octobre 2016.

Par Olivier Dedieu

SOURCES : Arch. Dép. Hérault, 3 M 2530, 574 W 36 , 785 W 5, 1068 W 108, 1505 W 234. – Arch. Nationales F/1cII/310. F/1cII/703. — Dossiers Hérault et A9/69 MM, arch. de l’OURS. – Combat socialiste, 1945-1973.

Version imprimable Signaler un complément