MORENSAUT

Par PIerre Baudrier

Révolutionnaire français envoyé à Saint-Domingue sous la Révolution, mort à Cuba sous la Restauration.

Morensaut est un hapax dont seul le livre noir de messieurs Delavau et Franchet garde la trace. Qui plus est, il aurait totalement disparu si la police ne l’avait pas fait revivre uniquement pour se renseigner sur des familles venant d’arriver à Paris en provenance de Cuba, les Strens, les Bataille : « On s’est transporté chez Strens sous le prétexte de lui demander des nouvelles d’un sieur Morensaut, envoyé, pendant la révolution, près de Sonthonax, qui alors était commissaire en Amérique. Au seul nom de Morensaut, Strens, sa femme, la dame Bataille et deux individus décorés, à la tournure militaire, qui étaient là, s’écrièrent : « C’est un héros de la liberté. » Puis la femme Strens dit : « J’arrive de La Havane, où j’ai appris qu’il était mort. Si vous désirez avoir quelques renseignements sur sa succession, je m’en chargerai volontiers, parce que je me propose de faire un voyage dans ce pays-là sous peu de temps. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article182794, notice MORENSAUT par PIerre Baudrier, version mise en ligne le 24 juillet 2016, dernière modification le 24 juillet 2016.

Par PIerre Baudrier

SOURCE : Le livre noir de messieurs Delavau et Franchet… Tome 4, Paris, Moutardier, 1829, pp. 204-206.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément