BOUAS Jean-Marie, Théodore

Né le 31 juillet 1806 à Toulouse (Haute-Garonne), mort le 24 janvier 1876 à l’hospice d’Ivry (Seine). « Homme de lettres », il avait peut-être été le secrétaire d’Alexandre Dumas.

Détenu politique à Sainte-Pélagie, en 1849, Jean-Marie Bouas fut de là transporté à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), puis en Algérie. À son retour, il encourut encore une condamnation, en 1860, pour cris séditieux. Probablement suspect à cause de ses antécédents, il fut arrêté en 1871 et envoyé à l’île d’Aix : on l’accusait d’avoir été capitaine au 149e bataillon sous la Commune de Paris, mais il y avait erreur et il bénéficia d’un non-lieu. Durant la Commune, il avait toutefois travaillé à la Bibliothèque nationale sous la direction d’Élie Reclus.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article182629, notice BOUAS Jean-Marie, Théodore, version mise en ligne le 19 juillet 2016, dernière modification le 14 décembre 2018.

SOURCES : Arch. PPo., B a/978. — H. Dubief, « L’administration de la Bibliothèque nationale pendant la Commune », Le Mouvement social, n° 37, octobre-décembre 1961.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément