LI Yizhe 李一哲

Par Yves Chevrier

Pseudonyme collectif duquel Li Zhengtian (正天), Chen Yiyang (陈阳), Guo Hongzhi et Wang Xizhe (王西) signent un célèbre dazibao de 67 pages placardé à Canton le 10 novembre 1974 : « De la démocratie et de la légalité socialistes ». Encouragés en sous-main par les partisans locaux de Deng Xiaoping (鄧小平), Zhao Ziyang (趙紫陽) et Xu Shiyou (許世友) les précurseurs du « mouvement démocratique » (précurseurs par leur dénonciation du régime mais aussi par la manière dont ils sont manipulés), arrêtés en 1977, ne seront libérés qu’à la fin de l’année 1978 et réhabilités le 6 février 1979 en liaison avec l’ascension de Deng Xiaoping mais aussi en réponse à une campagne internationale. Si Li Zhengtian s’est tenu à l’écart du « mouvement démocratique » (fin 1978-fin 1980), l’engagement (suivi d’une nouvelle condamnation) de Wang Xizhe souligne une certaine continuité entre le marxisme contestataire de 1974 et la dissidence actuelle, en même temps que la diversité idéologique de cette dissidence.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article182588, notice LI Yizhe 李一哲 par Yves Chevrier, version mise en ligne le 9 novembre 2016, dernière modification le 9 novembre 2016.

Par Yves Chevrier

ŒUVRE : « Guanyu shehuizhuyi de minzhu yu fazhi » (De la démocratie et de la légalité socialistes), traduit en français sous le titre : Chinois si vous saviez... (Paris, 1976).

SOURCES : Voir les biographies de Li Zhengtian et Wang Xizhe.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément