FERRÉ Max [FERRÉ Maxime, Eugène, dit]

Par Jacques Cousin

Né le 11 avril 1904 à Commer (Mayenne), mort le 2 septembre 1995 à Fontenay-en-Parisis (Val d’Oise) ; instituteur puis inspecteur primaire, historien et écrivain ; syndicaliste de la Mayenne.

Fils d’un charpentier, Max Ferré entra à l’École normale d’instituteurs de Laval (Mayenne) en 1920 et en sortit en 1923 avec le brevet supérieur. Il exerça comme instituteur à Mayenne. Il fut membre du conseil syndical du syndicat des membres de l’enseignement laïque de la Mayenne en 1931 et 1932. Membre du groupe pédagogique du syndicat départemental, il rédigea un cours de français pour L’École émancipée, entre 1933 et 1934.

Après la Seconde Guerre mondiale, Ferré devint inspecteur primaire à Angers (Maine-et-Loire). Il participa à la journée pédagogique de Cherré (Maine-et-Loire) organisée en 1946 par le groupe départemental de l’Éducation nouvelle avec comme objet l’échange d’expérience sur l’imprimerie à l’école.

Il devint docteur ès lettres avec mention honorable en 1954, avec sa thèse sur l’histoire du syndicalisme des instituteurs suivie d’une thèse complémentaire Histoire des écoles de Baugé (1610-1950). Il signait parfois des articles dans L’Ecole libératrice, organe du Syndicat national des instituteurs, ainsi le 8 janvier 1960, il s’interrogeait sur la place des images dans l’éducation.

Maxime Ferré s’était marié en avril 1928 à Mayenne (Mayenne).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article18239, notice FERRÉ Max [FERRÉ Maxime, Eugène, dit] par Jacques Cousin, version mise en ligne le 29 octobre 2008, dernière modification le 26 octobre 2014.

Par Jacques Cousin

ŒUVRE : En collaboration avec Tanton, inspecteur primaire à Mayenne, Le Manuel scolaire d’histoire du Bas-Maine, La Ferté-Macé, éditions Romagné, 1948. — Histoire du mouvement syndicaliste révolutionnaire chez les instituteurs des origines à 1922, Société universitaire d’éditions et de librairie, 1955). — Alain Gerbault, navigateur solitaire, Gedalge, 1955.
SOURCES : Arch. Dép. Mayenne. — Arch. École normale d’instituteurs de Laval. — Presse syndicale : L’Émancipation, La Voix Syndicale. — Bulletin officiel et spécial de l’instruction primaire, Mayenne, tableau de classement, janvier 1934. - Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément