LI Xiuji 李修己

Par Lucien Bianco

Dirige une éphémère révolte de sauniers dans le Hebei méridional (printemps 1935).

L’émigration des bûcherons du xian de Pingxiang, dans le sud du Hebei, et l’exploitation des salines procuraient un très appréciable complément de ressources à une population fort dense, massée sur une terre stérile. Au début des années 30, le chômage technologique (introduction de scies mécaniques) et l’occupation du Nord-Est (Mandchourie) par les Japonais renvoient nombre de bûcherons dans leur xian natal, à l’heure où les répercussions de la crise économique mondiale y font tomber le cours des céréales. La production (et sans doute la contrebande) du sel y deviennent dès lors la source principale de revenus. Le commerce du sel était le monopole de l’administration, laquelle pouvait concéder, moyennant finances, ce privilège à des marchands, mais ne tolérait pas une exploitation anarchique des salines, difficile à contrôler. Aussi lorsque l’interdiction d’exploiter les salines est notifiée aux habitants du village de Hongkang (dans le xian de Pingxiang), Li Xiuji, président de l’association locale de sauniers, fait ligoter le représentant de l’autorité venu faire appliquer l’ordre. Un incident s’ensuit, au cours duquel la milice privée des sauniers tue un policier. De façon assez classique, la révolte naît de cette bavure initiale : conscient que le meurtre d’un policier ne sera pas pardonné, Li occupe un bourg voisin (Jiegudian) et, à la tête de plus de dix mille paysans-sauniers, s’en va assiéger le chef-lieu du xian. Il échoue et ne peut finalement empêcher la déroute de ses troupes, mal organisées, mal entraînées et mal armées. Li bat en retraite avec les rescapés dans le xian voisin de Julu, cependant que la répression s’abat sur Hongkang et le xian de Pingxiang.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article182352, notice LI Xiuji 李修己 par Lucien Bianco, version mise en ligne le 8 novembre 2016, dernière modification le 21 août 2017.

Par Lucien Bianco

SOURCES : Zhao Zesheng in Dongfang zazhi (l’Orient), vol. 32, n° 10, p. 128-129.

Version imprimable Signaler un complément