LI Jiebo 理頡伯

Par Jean-Luc Domenach

Né vers 1910 au Hebei ; militant ouvrier devenu un important dirigeant syndical de Chine populaire. Membre du C.C. depuis 1982.

Après quelques études et une adhésion précoce au P.C.C., Li Jiebo a milité dans les villes ouvrières de Chine du Nord, notamment parmi les mineurs et les cheminots, puis dans l’organisation communiste clandestine de Mandchourie. Après 1937, il participe à l’agitation anti-japonaise au Shanxi (voir Bo Yibo) puis va vers 1940 étudier à Yan’an, où Liu Shaoqi (劉少奇) lui aurait accordé sa protection. On le retrouve ensuite aux côtés de Deng Fa (鄧發) à la direction des syndicats ouvriers des zones libérées. Aussi joue-t-il un rôle important lors du fameux congrès de Harbin (août 1948) (voir Zhu Xuefan (朱學範)) qui l’élit membre du comité exécutif et du comité permanent du Syndicat général pan-chinois, dont il est même quelques mois secrétaire général.
Au lendemain de la prise du pouvoir, Li reçoit d’importantes fonctions de liaison dans l’internationale syndicale pro-communiste ; il est, de 1950 à 1957, membre du comité exécutif de la Fédération syndicale mondiale (F.S.M.), et dirige de 1955 à 1957 le département des liaisons internationales de la Fédération pan-chinoise des syndicats. Aussi accomplit-il de nombreuses missions dans les démocraties populaires et les pays asiatiques. En même temps, il joue un rôle croissant dans l’appareil syndical chinois. Tout en s’occupant plus particulièrement des cheminots (dont il préside le comité syndical national de 1950 à 1956), puis de l’éducation ouvrière, il est membre du secrétariat de la Fédération pan-chinoise (1953-1957). Bien qu’il ait semblé en 1957 amorcer une nouvelle carrière dans les bureaux du C.C. du P.C.C., il y retourne en 1958, après la mort de Lai Ruoyu (賴若愚) et en devient vice-président, poste qu’il conservera jusqu’à la Révolution culturelle. Ses liens passés avec Liu Shaoqi expliquent qu’il ne soit réapparu sur la scène qu’en 1978, au poste secondaire de membre du comité exécutif de la Fédération pan-chinoise des syndicats. Après la réhabilitation de Liu Shaoqi, Li Jiebo a été élevé au C.C. par le XIIe congrès du P.C.C. (septembre 1982).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article182338, notice LI Jiebo 理頡伯 par Jean-Luc Domenach, version mise en ligne le 8 novembre 2016, dernière modification le 8 novembre 2016.

Par Jean-Luc Domenach

SOURCES : KC, WWCC et RMRB (1982).

Version imprimable Signaler un complément