KANG Yonghe 康永和

Par Jean-Luc Domenach

Né en 1915 au Shanxi. Dirigeant des syndicats chinois et de la Fédération syndicale mondiale (F.S.M.) avant la Révolution culturelle.

C’est à Taiyuan, vers 1937, que semble avoir commencé la carrière syndicale de Kang Yonghe. Après plus de dix années passées dans la guérilla en Chine du Nord, il dirige le comité des syndicats du Shanxi de 1949 à 1953. De plus, Kang occupe dès cette époque des responsabilités syndicales à l’échelle nationale. Il est en effet élu membre suppléant du comité permanent du Syndicat général pan-chinois (1948) puis membre de plein droit (1953) du comité permanent de cette organisation qui s’appelle désormais Fédération panchinoise des syndicats ; il entrera dans son secrétariat en décembre 1957.
Kang Yonghe s’est également montré de plus en plus actif dans les organisations syndicales internationales. En janvier 1950, il est devenu président de l’internationale des travailleurs de l’agriculture et des forêts. Il a connu une ascension régulière à l’intérieur de la F.S.M. : membre de son conseil général (1953), membre suppléant (1957) puis de plein droit (1960) de son conseil exécutif, il a été porté à son secrétariat en 1962, devenant ainsi, après Liu Changsheng (劉長勝), le deuxième responsable chinois dans la hiérarchie de cette organisation. Ses fonctions l’ont amené à se déplacer fréquemment à l’intérieur du « camp socialiste », notamment dans les premiers temps du divorce sino-soviétique (1960-1963), et à jouer un certain rôle dans les relations extérieures chinoises. Kang Yonghe est un des dirigeants syndicaux chinois qui ont réapparu le plus tôt après avoir été critiqués pendant la Révolution culturelle — à un poste il est vrai secondaire : celui de chef du Bureau du travail de la Commission du plan du Conseil des affaires d’État (juillet 1974). Après octobre 1976, sa position s’est encore consolidée : Kang a conservé la direction du Bureau général du travail (désormais directement dépendant du Conseil), reçu un poste de vice-ministre de la Commission du plan (janvier 1979) et accédé à la vice-présidence de la Fédération pan-chinoise des syndicats (mars 1979). Depuis 1982, cependant, Kang Yonghe n’occupe plus, à notre connaissance, qu’un poste honorifique de « conseiller » de la Fédération pan-chinoise des syndicats.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article182317, notice KANG Yonghe 康永和 par Jean-Luc Domenach, version mise en ligne le 2 novembre 2016, dernière modification le 2 novembre 2016.

Par Jean-Luc Domenach

ŒUVRE : Kang Yonghe a rapporté dans le RMRB (22 août 1961) certains souvenirs de la guerre de libération.

SOURCES : Outre KC et WWCC, voir RMRB, 17 juillet 1974 et 1977-1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément