GUAN Xiangying 関向應

Par Alain Roux

Né au Liaoning en 1902 ; mort de maladie à Yan’an le 21 juin 1946. Cadre communiste d’origine ouvrière qui a été successivement responsable des J.C., dirigeant syndical à Shanghai pendant la guerre civile, commissaire politique auprès de He Long. Personnalité attachante d’autodidacte qui découvre les poètes Tang en prison, devient poète lui-même tandis que la tuberculose le ronge, écrivant des vers inspirés par la poésie du temps des Song.

Guang Xiangying est né dans une famille pauvre d’ouvriers d’origine mandchoue. En 1922 II est apprenti imprimeur dans une usine de Shanghai et adhère à la Ligue des Jeunesses socialistes. En 1924 la Ligue l’envoie faire des études à l’Université communiste des travailleurs de l’Orient à Moscou (voir Peng Shuzhi (彭述之)). Il y adhère au P.C.C. en 1925. De retour en Chine, il milite surtout à Shanghai tantôt comme responsable à l’organisation de la L.J.C. (nouvelle appellation des Jeunesses socialistes), tantôt comme militant ouvrier animant des grèves dans le textile en 1927.
En 1928 Guan Xiangying est élu au C.C. du P.C.C. lors du VIe congrès ; durant le même été 1928 et dans la même ville de Moscou, il est élu secrétaire général de la L.J.C., succédant ainsi à Ren Bishi (任弼時). Pendant les trois ans qui suivent, Guan est un farouche partisan de Li Lisan (李立三) : clandestin à Shanghai, il est un des secrétaires du bureau du P.C.C. pour la vallée du Yangzi et membre du comité militaire du Parti. Son rôle diminue en même temps que l’influence de Li Lisan décroît : au printemps 1931, il doit céder le poste de secrétaire général de la L.J.C. à Qin Bangxian (秦邦憲) ; au 4e plénum du VIe C.C. en janvier 1931, il avait déjà été dépouillé de ses autres responsabilités par les partisans de Wang Ming (王明). Cependant, durant quelques mois, il est secrétaire du Syndicat général de Shanghai et anime avec Luo Dengxian (儸登賢) la fraction communiste au sein du Syndicat général pan-chinois dominé alors par les partisans de Luo Zhanglong (羅章龍), contre lequel il mène un combat acharné (voir Luo Zhanglong). En août 1931, il est arrêté ainsi que Wu Yuzhang (吳玉章) et Lin Boqu (林伯渠). Non identifié, il n’est pas extradé par les autorités de la Concession internationale. Libéré au printemps 1932, il rejoint les guérillas de He Long (賀龍) auprès duquel il remplace Deng Zhongxia (鄧中夏) comme commissaire politique. Il le suivra désormais constamment dans sa carrière tandis que sa santé se détériore. Il est réélu en avril 1945 au C.C. du P.C.C. lors du VIIe congrès mais succombe bientôt à la tuberculose.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article181936, notice GUAN Xiangying 関向應 par Alain Roux, version mise en ligne le 26 octobre 2016, dernière modification le 26 octobre 2016.

Par Alain Roux

SOURCES : Outre BH et KC, voir : Zhongguo gongchandang lieshizhuan (Vies des Martyrs du P.C.C.) p. 113-135.

Version imprimable Signaler un complément