GALLOT Pierre, Eugène, François dit Raimu

Par Daniel Grason

Né le 27 avril 1926 à Saint-Denis (Seine, Seine-Saint-Denis), mort le 30 août 1944 à l’Hôpital Bretonneau à Paris (XVIIIe arr.) ; cheminot ; F.F.I.

Fils de Pierre Émile Gallot, employé de chemin de fer, et de Eugénie Marie Léontine Perrin, sans profession, Pierre Gallot, célibataire, participa aux combats de la Libération, grièvement blessé lors de l’attaque d’un convoi allemand porte des Poissonniers, il fut emmené à l’Hôpital Bretonneau. Il y mourut le 30 août, son décès fut enregistré au commissariat des Grandes-Carrières.
Une plaque honorant sa mémoire a été apposée au 2 avenue de la porte des Poissonniers : « Pierre Gallot cheminot mort dans les combats de la Libération ».
Le ministère des Anciens combattants attribua à Pierre Gallot la mention « Mort pour la France » le 29 octobre 1945, il a été homologué F.F.I.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article181795, notice GALLOT Pierre, Eugène, François dit Raimu par Daniel Grason, version mise en ligne le 13 juillet 2016, dernière modification le 24 octobre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801. – SHD, Caen AC 21 P 188516. – Bureau Résistance GR 16 P 240730. – Site internet GenWeb. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément