FINIDORI Vincent, Michel, Aurélien

Par Daniel Grason

Né le 2 décembre 1927 à Paris (XIVe arr.), tué au combat le 20 août 1944 à Paris (XVe arr.) ; étudiant ; résistant.

Fils de Vincent Finidori, employé de bureau, et de Madeleine Dueler, employée des Postes, Vincent Finidori demeurait 247 rue de Vaugirard à Paris (XVe arr.). Le 20 août 1944, il était en compagnie de Charles Descours et de deux gardiens de la paix, Philippe Chevrier et Germain Bedeau. Tous les quatre devaient s’emparer d’un garage tenu par les allemands au 7 rue des Morillons.
Les soldats allemands étaient plus nombreux, une vingtaine et mieux armés, lors d’un échange de tirs, Vincent Finidori fut tué, les trois autres F.F.I. étaient faits prisonniers. Ils ont été exécutés au stand de tir du Ministère de l’Air, boulevard Victor (XVe arr.), leurs corps furent retrouvés dans ce lieu.
Des plaques commémoratives ont été apposées au 9-11 rue des Morillons rappelant la tragique destinée des quatre hommes.
Le ministère des Anciens combattants attribua à Vincent Finidori la mention « Mort pour la France », il a été homologué résistant.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article181572, notice FINIDORI Vincent, Michel, Aurélien par Daniel Grason, version mise en ligne le 24 août 2016, dernière modification le 27 octobre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801. – SNH, Caen, AC AC 21 P 184583. — Bureau Résistance GR 16 P 224412. – Site internet GenWeb. – Site internet Gilles Primout « La Libération de Paris ». — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément