AADJI ou HADJI Salah Ben Saïd

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né en avril 1909 à Zemala (département de Constantine, Algérie), massacré le 1er septembre 1944 à Moorg-du-Jura ou Morbier (Jura) par les troupes allemandes ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Moorg-du-Jura est sans doute un lieu dit car il correspond à aucune commune du Jura.
Salah Aadji était entré dans la Résistance au camp Jo de l’armée secrète (AS), à Cize (Ain) avec le pseudonyme "Litta".
Le groupe Jo reçut pour mission d’aller prendre position au col de la Savine pour contrôler la route Morez/Saint-Laurent. Parti des Rousses le 31 août au matin par la forêt du Risoux sous la pluie, il fit halte dans la Combe de Morbier pour passer la nuit dans les trois fermes bordant la route après s’être séché et restauré. Les consignes impératives était de ne pas engager le combat avec l’ennemi si celui-ci arrivait sur la route, le combat étant trop risqué dans ces conditions. Ces consignes furent malheureusement transgressées par un chef de section et cette erreur se solda par un bilan de 18 morts et 2 prisonniers parmi les maquisards. Salah Aadji fut tué dans le combat le 1er septembre 1944 à la Combe de Morbier, à Morbier (Jura).
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), [SHD Vincennes GR 16 P 283147].

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article181535, notice AADJI ou HADJI Salah Ben Saïd par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 9 juin 2016, dernière modification le 29 octobre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCE : DAVCC, Caen, note de Thomas Pouty.— Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément