JACOMY Raoul, Guy, Joseph

Par Hugues Lenoir

Né le 3 juin 1950 à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) ; militant de la Fédération anarchiste ; CGT ; douanier.

Raoul Jacomy est le fils de Marthe Jacomy-Prats, mère au foyer, décédée en 2004 et de Raoul Jacomy, décédé en 1993 qui était viticulteur. Tous deux étaient gaullistes de « gauche ». Raoul Jacomy était marié avec Dominique Faup, employée des douanes et militante CFDT avec laquelle il a eu deux garçons.

Éduqué en province, c’est le bouillonnement de mai 1968 qui l’éveilla à la question sociale et aux idées révolutionnaires. Après un bac en 1971, série littéraire, au lycée Beauséjour il obtint un DEUG de droit à l’université de Perpignan en 1974. Il fut recruté par la douane, en 1977 affecté d’abord à Orly puis à Rungis et enfin à Paris. Il resta aux douanes jusqu’à sa retraite en 2013. Après un passage aux Jeunesses socialistes dans les années 1975 pour lesquelles il organisa des passages clandestins de propagande et de militants vers l’Espagne (1972-1975). Activité qu’il reprit en 1981-1982 à la demande de la CNT (Toulouse) pour lui faciliter le rapatriement de ses archives en Espagne. Dans les années 1980, Il fréquenta la « Rue Ternaux » et après avoir discuté longuement avec Jean-Louis Laredo, il adhéra au groupe Louise Michel de la Fédération anarchiste où il milita de 1980 à 1994.
À la CGT. Il fut élu à la commission exécutive (CE) du syndicat des douanes en 1983, fut secrétaire à l’organisation de l’Union locale de Rungis (1980) et membre de la CE de l’UD du Val de Marne (Val-de-Marne) où il fut chargé de l’éducation syndicale. Il participa activement à la grève des douanes de 1989 et à l’occupation durant un mois du bureau des douanes de Rungis. Il fut permanent du Syndicat national des agents des douanes CGT entre 1983 à 1988. Dans le cadre de son activité militante, il participa à de nombreuses manifestations de la CGT et de la FA et à toutes les activités militantes « de base ». Il fut mandaté à deux congrès de la Fédération anarchiste à Rouen et Perpignan anima une revue de presse sur Radio libertaire (1988-1989) et participa lors de conflit aux Douanes au Chroniques syndicales. Il a rédigé des articles dans la presse syndicale nationale et dans le Bulletin Voies libres des militants syndicaliste RATP/cheminots de la FA. En 2016, bien qu’inquiet sur le devenir de la société, il considérait toujours que « l’anarchisme ne peut se découpler du syndicalisme ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article181246, notice JACOMY Raoul, Guy, Joseph par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 29 mai 2016, dernière modification le 29 mai 2016.

Par Hugues Lenoir

SOURCE : correspondance directe

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément