FALLAY Jean

Par Daniel Grason

Né le 6 octobre 1926 à Paris (XVIIIe arr.), tué le 10 août 1944 à Villemomble (Seine, Seine-Saint-Denis) ; F.F.I.

Fils de Georges Fallay, comptable, et de Marie Angèle Viela, sans profession, Membre des F.F.I. du bataillon Armor, Jean Fallay vivait 4 allée Erasme à Villemomble. Il fut abattu le 10 août 1944 par un officier allemand à un passage à niveau, allée du Rendez-vous à Noisy-le-Sec (Seine, Seine-Saint-Denis). Son corps a été emmené à l’Hôpital Valère-Lefèvre au Raincy, puis le même jour à 18 heures 45 à l’Institut médico-légal à Paris. Le docteur Paul autopsia le corps le 17 août, Jean Fallay avait bien été tué par balle.
Son inhumation se déroula le 24 août au cimetière nouveau de Villemomble. Le ministère des Anciens combattants attribua à Jean Fallay la mention « Mort pour la France », il a été homologué F.F.I. Son nom a été gravé sur le monument aux morts place du Souvenir Français à Villemomble, le conseil municipal donna son nom à une rue. Jean Fallay fut décoré de la Croix de Guerre et de la Médaille de la Résistance.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article180715, notice FALLAY Jean par Daniel Grason, version mise en ligne le 30 mai 2016, dernière modification le 30 octobre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801, Registre de l’Institut médico-légal (I.M.L.) cote 1028. – SHD, Caen AC 21 P 181693. – Bureau Résistance GR 16 P 215411. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément