PONSART Jean, Henri

Par Daniel Grason

Né le 13 janvier 1920 à Paris (XIXe arr.), mort le 25 août 1944 à Paris (Xe arr.) ; sapeur-pompier de Paris.

Fils de Charles Victor Ponsart, bandagiste, et de Ernestine Marie Le Mat, tourneuse, Jean Ponsart s’état marié le 19 décembre 1942 à Paris (XVIIIe arr.) avec Hélène Andrée Millet et vivait boulevard Ney à Paris (XVIIIe arr.). Le 25 août 1944 vers 16 heures, il fut chargé par le commandant des F.F.I. Darcourt avec d’autres sapeurs d’empêcher les allemands de reprendre une pièce anti-char momentanément abandonnée à la hauteur du 8, place de la République, à l’angle du boulevard Voltaire. Il fut touché grièvement à l’épaule gauche par un tir. Emmené à l’hôpital Saint-Louis (Xe arr.), il y mourut.
Le ministère des Anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France ». Son nom figure sur la liste des sapeurs-pompiers morts pour la Libération de Paris au Musée de la police 4 rue de la Montagne Sainte-Geneviève à Paris (Ve arr.).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article180577, notice PONSART Jean, Henri par Daniel Grason, version mise en ligne le 11 juillet 2016, dernière modification le 1er novembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801. – SHD, Caen AC 21 P 137481. – « Au cœur de la Préfecture de Police de la Résistance à la Libération », Sous la dir. de Luc Rudolph, Directeur honoraire des services actifs, « La brigade de sapeurs-pompiers de Paris » par le capitaine Emmanuel Ranvoisy, Éd. LBM, 2009. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément