AUBERTIN

Par Pierre Baudrier

Menuisier, impliqué dans l’affaire de L’Homme libre et du Moniteur républicain.

Aubertin exprimait ouvertement des opinions extrêmes, ne passait en jugement que pour être acquitté tant son irresponsabilité était évidente. Il finit par revenir chez ses parents, anciens boulangers en déconfiture, rue Gît-le-Cœur, n. 19, où il se suicida au gaz. La mort sera constatée le 2 août 1840.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article180521, notice AUBERTIN par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 8 mai 2016, dernière modification le 8 mai 2016.

Par Pierre Baudrier

SOURCES : Journal des débats politiques et littéraires, 28 mai ; 11 juin ; 12 juin ; 11 septembre 1839. — A. Des Étangs, Etudes sur la mort volontaire : du suicide politique en France depuis 1789 jusqu’à nos jours, Paris, Libr. Victor Masson, 1860, p. 437.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément