UTHURRALT Marie

Par Jacques Girault

Née le 26 janvier 1918 à Hôpital Saint-Blaise (Pyrénées-Atlantiques), morte le 17 février 1997 à Aressy (Pyrénées-Atlantiques) ; institutrice dans le Gers ; militante du SNI ; militante communiste.

Groupe théâtral, Marie Uthurralt à l’extrémité gauche, en tailleur.
Groupe théâtral, Marie Uthurralt à l’extrémité gauche, en tailleur.

Fille d’un charpentier, Marie Uthurralt, titulaire du brevet supérieur, institutrice à Saint-Gô, hameau de Bouzon-Gellenave (Gers), animait une troupe de théâtre dont les représentations se faisaient au profit des prisonniers de guerre. Elle aida à ravitailler les Résistants du bataillon de l’Armagnac (Armée Secrète) dirigé par le capitaine Parisot qui habitait le château de cette commune incendié en 1944 par les Allemands.

Après la guerre, institutrice à Lelin-Lapujolle dans le canton de Riscle, membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1945, elle devint la secrétaire cantonale en décembre 1952. Elle exerçait comme institutrice à Vic-de-Bigorre dans les années 1960.

Elle adhéra au Parti communiste français en 1950 et entra deux ans plus tard au comité de la fédération. Elle en resta membre au moins jusqu’à la fin des années 1960.

En outre, elle était membre, au début des années 1950, du bureau départemental du Mouvement de la Paix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article179503, notice UTHURRALT Marie par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 mars 2016, dernière modification le 23 mars 2016.

Par Jacques Girault

Groupe théâtral, Marie Uthurralt à l’extrémité gauche, en tailleur.
Groupe théâtral, Marie Uthurralt à l’extrémité gauche, en tailleur.

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes de Jacques Fitan.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément