TUJAGUE Aubin, Jean, Félix

Par Jacques Girault

Né le 21 novembre 1896 à Mont-de-Marrast (Gers), mort le 13 avril 1987 à Carcassonne (Aude) ; professeur ; militant communiste dans l’Aude.

Fils d’un cultivateur, Aubin Tujague (parfois écrit Tujaque) entra à l’École normale d’instituteurs d’Auch (Gers) en 1914. Titulaire du brevet supérieur, nommé instituteur à Pessan, détaché en 1917-1918 au cours complémentaire de L’Isle-Jourdain, il fut surveillant à l’ENI d’Auch en 1919 puis à l’école primaire supérieure Berthelot de Toulouse (Haute-Garonne) en 1920-1921. Inscrit à la Faculté des Sciences de Toulouse, il obtint des certificats (SPCN en 1921, botanique en 1922, chimie générale en 1923).

Réformé, il se maria en août 1921 à Mont-de-Marrast. Le couple eut quatre enfants.

Ayant obtenu la première partie du certificat d’aptitude au professorat des EN et des EPS, Tujague devint professeur à l’EPS de Limoux (Aude) enseignant les mathématiques, les sciences, l’agriculture selon les années. Il fut même chargé au début des années 1930 de la surveillance de l’internat en plus de son enseignement. Ses demandes de mutation dans une école normale ou comme directeur d’une EPS se heurtèrent à des oppositions des inspecteurs. Après avoir été considéré comme un enseignant effacé, manquant de culture, après la guerre, il reçut les louanges de toute sa hiérarchie pour son autorité, son énergie, son dévouement. Aussi devint-il conseiller pédagogique pour les élèves professeurs du centre régional pédagogique.

Membre du Syndicat national de l’enseignement secondaire, Aubin Tujague adhéra au Parti communiste français en 1945. Très apprécié dans la région, retraité en 1963, il fut candidat au Conseil général dans le canton de Limoux en 1964.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article179495, notice TUJAGUE Aubin, Jean, Félix par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 mars 2016, dernière modification le 23 mars 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17 28226. — Archives du comité national du PCF. — Sources orales. — Notes d’Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément