BRÉMOND Fernand

Par Jean Sagnes

Né le 5 mars 1908 à Marsillargues (Hérault) ; maire communiste de Marsillargues.

Fils d’un cultivateur, lui-même ouvrier agricole de Marsillargues (Hérault), F. Brémond naquit dans cette commune le 5 mars 1908. Il adhéra au Parti communiste en 1923. Élu maire de Marsillargues le 13 juin 1937 après une élection complémentaire, il avait été candidat aux élections cantonales d’octobre 1934 dans le canton de Lunel. Il le fut à nouveau en octobre 1937. Le 27 février 1938, le congrès de l’UD-CGT de l’Hérault l’élisait à sa CA. Le 13 octobre 1939, comme tous les élus communistes, il était suspendu de sa fonction de maire et fut interné politique, au camp de Chibron, commune de Signes (Var) puis à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn). Après la Libération, il fut président de la délégation spéciale de Marsillargues du 5 octobre 1944 au 19 mai 1945. Il fut réélu maire le 19 mai 1945 puis en 1947 et demeura à ce poste jusqu’au 7 mai 1953. Il fut également candidat à diverses élections : en mars 1949 aux élections cantonales, puis aux élections municipales de 1959, 1965, 1971. Lors des élections législatives de 1962, il fut candidat suppléant dans la circonscription de Montpellier-Lunel. En mars 1977, il était élu conseiller municipal de Marsillargues. Il mourut le 23 mai 1980.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article17847, notice BRÉMOND Fernand par Jean Sagnes, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 20 octobre 2008.

Par Jean Sagnes

SOURCES : Arch. Dép. Var, 7 M 12 2 (Jacques Girault). — Le Travailleur du Languedoc, 1937-1939. — Bulletin officiel municipal de Marsillargues, 1970, n° 2. — La Marseillaise du Languedoc, mars 1977.

fiches auteur-e-s