SÉJOURNANT Roger alias DORÉ Henri

Par Daniel Grason

Né le 27 juin 1922 à Serqueux (Haute-Marne), tué au combat le 20 août 1944 à Paris (Ier arr.) ; résistant FFI.

Fils de Lucien Séjournant et de Marie Berthilde Boussenjiu, cultivateurs, Roger Séjournant demeurait 35 rue Danton à Paris (VIe arr.), il fut tué le 20 août 1944 à la hauteur du 25 rue Saint-Denis à Paris (Ier arr.). Une plaque commémorative apposée à l’angle de cette rue et de la rue des Lombards rappelle son souvenir : « Ici est tombé pour la Libération de Paris Roger Séjournant jeune FFI.de 22 ans ». Son nom figure sur le Monument aux morts de sa ville natale.
Le ministère des Anciens combattants et Victimes de guerre lui attribua la mention « Mort pour la France ». Roger Séjournant a été homologué caporal F.F.I.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article177244, notice SÉJOURNANT Roger alias DORÉ Henri par Daniel Grason, version mise en ligne le 3 février 2016, dernière modification le 9 novembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1819. – SHD, Caen AC 21 P 153559. – Bureau Résistance GR 16 P 543894. – Site internet Chemin de mémoire. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément