TALON Jacqueline

Par Jacques Girault

Née le 27 avril 1915 à Paris (XIVe arr.), morte la 14 mai 2003 à Roanne (Loire) ; institutrice dans la Loire ; militante du SNI.

Ses parents, concierges rue Cortambert dans le XVIe arrondissement de Paris, devinrent petits commerçants dans la Loire. Son père était membre du Parti socialiste SFIO. Jacqueline Talon naquit à la maternité du boulevard de Port-Royal et reçut les premiers sacrements catholiques. Élève du cours complémentaire de Roanne, elle entra à l’École normale d’institutrices de Saint-Etienne en 1932. Titulaire du brevet supérieur, elle devint institutrice en classe unique dans des écoles des hameaux de Chandon puis de Saint-Galmier.

Elle adhéra au Syndicat national des instituteurs à la rentrée de 1936. Élue au conseil syndical de la section départementale en 1937, elle suivait les affaires administratives. Elle fut auditrice aux congrès nationaux du SNI en 1938 et en 1939. Appartenant aux militants des auberges de la jeunesse laïque, devenue anticléricale, influencée par les analyses de L’École émancipée et de La Révolution prolétarienne, elle fit partie des militants critiques par rapport aux anciens de la CGTU. Gréviste le 30 novembre 1938, elle fut sanctionnée d’une retenue de huit jours de salaire. En contact avec Léon Émery, elle était pacifiste et participa essentiellement aux actions de solidarité avec les Républicains espagnols.

Elle fut déplacée d’office d’avril 1941 à octobre 1942 à Joyeuse (Ardèche). Dès que se constitua le syndicat des instituteurs dans la clandestinité, elle figura parmi les dirigeants. Elle appartenait au groupe de militants du mouvement soutenant L’Insurgé.

Après la guerre, elle exerça des responsabilités départementales dans le SNI.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article177114, notice TALON Jacqueline par Jacques Girault, version mise en ligne le 5 décembre 2015, dernière modification le 5 décembre 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément